Nous suivre Industrie Pharma

Patrick Hibon de Frohen : Des Compétences à la Performance ?

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Situons, arbitrairement, que depuis Jules Ferry, notre système d'enseignement, public ou privé, a pour vocation de délivrer un savoir. L'illettrisme ou l'analphabétisme, encore hélas d'actualité, nécessitaient l'acquisition des fondamentaux de base : écrire, lire, compter. Au fil des décennies, et en particulier lors de la création de la formation professionnelle et des Centres de formation par apprentissage, ces derniers avaient et ont pour objectifs de délivrer et de certifier des compétences. Au cours des années 70, le ministère du Travail et l'instauration de la CTH (Commission technique d'homologation des titres et diplômes de l'enseignement technique) amènent à constituer des « référentiels ». Référentiels d'activité, de métier, de formation tout d'abord, puis avec la création en 2012 (loi de modernisation sociale) de la Commission nationale des certifications professionnelles et de son répertoire (RNCP), l'obligation légitime de constituer des référentiels de compétences (savoir-faire) et des outils d'évaluation de ces compétences.

Au cours de la dernière décennie, un concept s'est ajouté : celui des compétences comportementales (savoir être), indispensable pour le respect et l'application des codes sociaux et des codes entreprises. Ainsi, nous constations la progression, dans l'exigence des entreprises, des critères inhérents à l'employabilité et à son maintien : Savoir, Savoir-Faire, Savoir-Être.

Ce tryptique, base de la compétence, se doit aujourd'hui d'être complété par celui de la « Performance ». En d'autres termes, depuis des décennies, à travers l'ensemble des diplômes et titres inscrits au RNCP, nous formons des personnes « compétentes ». Face à l'élévation du niveau d'exigence des industriels, et en particulier dans celui de la Santé et de la Beauté, il nous est demandé maintenant de former, aussi, des « Performants ». Soyons clairs : les concepts tels que le LEAN, le TRS, le SMED, le 5S, et autres Kanban ne sont que des outils au service de la performance industrielle. Mais ceux qui appliquent ces outils se doivent de performer leur management, et ceux qui délivrent, transmettent ces concepts doivent aussi « performer » leur enseignement. Une révolution culturelle est donc en marche, car reconnaissons-le, ces référentiels sont à concevoir, tant dans leurs contenus et méthodes pédagogiques que dans leurs techniques de management. Or et c'est là tout le paradoxe, ce concept de « performance », tel que pensé par nos chers industriels, va se heurter dans les toutes prochaines années, à l'arrivée déjà constatée de la génération Y, mais surtout à celle de la génération Z, qui a une tout autre idée et une tout autre façon de concevoir et donc de vivre ce concept.

Quel beau challenge pour les structures de formation professionnelle, mais aussi et surtout pour nos entreprises !

 

Les concepts tels que le Lean ne sont que des outils au service de la performance industrielle.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Aktehom : Démontrer l'équivalence pour optimiser les qualifications des systèmes

Aktehom : Démontrer l'équivalence pour optimiser les qualifications des systèmes

Alors que l'optimisation des étapes de qualification de systèmes se généralise dans l'industrie pharmaceutique, l'approche par équivalence de systèmes est une des pistes à envisager,[…]

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Big data et e-santé : quels risques et quelle éthique ?

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Big data et e-santé : quels risques et quelle éthique ?

Aktehom  : Des opérations capitales pour maîtriser la contamination

Aktehom : Des opérations capitales pour maîtriser la contamination

Aktehom : La maîtrise de la biocontamination par la connaissance de l'activité

Aktehom : La maîtrise de la biocontamination par la connaissance de l'activité

Plus d'articles