Nous suivre Industrie Pharma

Dépenses de santé/Neuf Etats américains s'associent pour faire baisser les prix des médicaments

Sujets relatifs :

,

Il n'y a pas qu'en Europe où les laboratoires pharmaceutiques doivent faire face à une pression sur les prix des médicaments sur ordonnance. Neuf Etats américains ainsi que le District de Columbia, où se trouve la capitale Washington, tentent ainsi de s'organiser pour créer un plan permettant de lutter contre les prix élevés pratiqués par l'industrie pharmaceutique et les distributeurs de médicaments sur ordonnance. Baptisé "Association législative nationale sur les prix des médicaments sur ordonnance" (National Legislative Association on Prescription Drug Pricing), le groupe cherche à réduire les dépenses en médicaments de millions d'employés des Etats et des bénéficiaires de l'aide médicale publique. L'idée est de créer un système permettant aux Etats de gérer eux-mêmes leurs programmes d'aide médicale, incluant les systèmes de remboursements de médicaments, en court-circuitant les produits coûteux proposés par les groupes pharmaceutiques. " Notre mission est d'obtenir des prix équitables pour les médicaments sur ordonnance pour tous les Américains et d'augmenter la couverture des dépenses médicales pour tous les Américains ", a souligné Cheryl Rivers, directrice du groupe et sénateur démocrate. Les neuf Etats participant au projet sont ceux de New York, Maine, Massachusetts, Connecticut, Vermont, Hawaii, New Hampshire, Pennsylvanie et Rhode Island. Ils espèrent être rejoints par d'autres Etats avant le lancement de leur plan à la fin de cette année. " Nous développons un menu d'options parmi lesquelles les Etats pourront choisir. C'est difficile car nous sommes confrontés à une industrie bien financée ", a ajouté C. Rivers. Les dépenses occasionnées par l'achat de médicaments sur ordonnance ont augmenté de 15,7 % en 2001 aux Etats-Unis, selon le Center for Medicare and Medicaid. Un chiffre relativisé par la PhRMA, association des producteurs pharmaceutiques américains. Selon elle, le coût des médicaments ne représente que 10 % de la dépense nationale américaine en santé, et un sixième de l'augmentation annuelle de ces dépenses. De plus, ces 10 % comprennent non seulement les médicaments de prescription, mais également les médicaments génériques, ainsi que les coûts liés à leur distribution. Selon Rick Smith, vice-président senior en charge de la recherche de la PhRMA, " l'industrie pharmaceutique a investit plus de 30 Mrds $ en 2001 dans la découverte de nouveaux médicaments. Il est temps pour nos représentants politiques de considérer l'apport des médicaments dans le traitement des patients, et d'abandonner la rhétorique pour regarder la réalité économique ". Néanmoins, pour contourner ces prix élevés, un nombre toujours croissant d'Américains vont acheter leurs médicaments à l'étranger, notamment au Canada . " C'est ainsi que les gens aux Etats-Unis peuvent accéder aux médicaments alors qu'ils ne seraient pas en mesure de se les procurer autrement. C'est outrageant et immoral pour les producteurs pharmaceutiques d'agir ainsi ", a lancé C. Rivers ajoutant que son groupe agira sans recherche de profit et proposera notamment d'importer des médicaments meilleur marché du Canada. Une proposition qui devrait faire bondir les industriels, qui tentent de lutter, en Europe comme outre-Atlantique, contre les importations parallèles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles