Nous suivre Industrie Pharma

Deinove crée la filiale Deinobiotics

Audrey Fréel
Deinove crée la filiale Deinobiotics

Deinobiotics va explorer le potentiel des déinocoques dans les antibiotiques.

© © Deinove

DEINOVE A TRANSFÉRÉ SON ACTIVITÉ AU SEIN DE DEINOBIOTICS, UNE FILIALE CRÉÉE POUR L'OCCASION. LA HOLDING INCUBATRICE CHIMIE VERTE DEVIENT L'ACTIONNAIRE MAJORITAIRE.

La société de biotechnologies Deinove, spécialisée dans les bactéries déinocoques, se désolidarise en partie de son activité Antibiotique. Dans ce cadre, Deinove a décidé de créer l'entreprise Deinobiotics, qui reprendra son programme éponyme dédié aux antibiotiques. Cette filiale est détenue à hauteur de 49 % par Deinove. « L'apport de Deinove à sa filiale Deinobiotics est constitué des résultats et droits de propriété intellectuelle relatifs aux travaux de recherche déjà effectués dans le domaine ainsi que du transfert du financement Oséo/Feder/région Languedoc-Roussillon (0,7 M€) déjà alloué au projet », précise la société basée à Paris. Le reste du capital appartient à la Holding Incubatrice Chimie Verte, qui a mis sur la table 500 000 euros pour devenir actionnaire majoritaire de la société. Deinove conservera tout de même un droit intégral de rachat de toutes les actions souscrites par la Holding Incubatrice Chimie Verte. L'externalisation de son activité antibiotique va lui permettre de se concentrer sur ses deux autres principaux programmes dédiés aux biocarburants et à la chimie verte.

Mis en place en 2009, le programme Deinobiotics vise à explorer le potentiel de 6 000 souches de déinocoques de Deinove pour la production de nouveaux antibiotiques ciblant les germes hospitaliers résistants responsables d'infections nosocomiales (bactéries à Gram négatif et champignons). « Les premiers travaux engagés par Deinove ont permis de sélectionner douze souches bactériennes dotées d'activités antibiotiques parmi lesquelles neuf souches actives sur des bactéries à Gram négatif et deux souches à large spectre », se félicite Dominique Le Beller, directeur général de Deinobiotics. Selon Deinove, la plupart des antibiotiques en développement ciblent des bactéries à Gram positif (comme le staphylocoque doré ou les entérocoques). Le groupe assure que « Deinobiotics dispose désormais d'une trésorerie qui doit lui permettre, en complément des aides publiques allouées au projet Deinobiotics, de financer ses opérations jusqu'à l'identification d'un premier candidat-médicament ». Pour conduire ses recherches, la filiale s'appuiera sur une équipe de six scientifiques et un réseau de partenaires et d'industriels dont le laboratoire ProBioGem, le Centre d'étude d'agents pathogènes et biotechnologies pour la santé, le Laboratoire d'information génomique et structurale et la société nîmoise Nosopharm.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Qui sont ces industriels qui produisent des boites de médicaments en France ? Ou sont-ils implantés ? Que produisent-ils exactement ? Industrie Pharma publie chaque année une enquête sur les sites de production,[…]

01/04/2019 | FaçonnageENTREPRISES
Diaxonhit signe avec Boehringer Ingelheim

Diaxonhit signe avec Boehringer Ingelheim

Baxter noue un partenariat avec Coherus

Baxter noue un partenariat avec Coherus

Servier collabore avec un institut singapourien

Servier collabore avec un institut singapourien

Plus d'articles