Nous suivre Industrie Pharma

Da Volterra s'engage dans deux projets européens

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Da Volterra, société de biotechnologie française spécialisée dans la résistance bactérienne aux antibiotiques et dans la flore intestinale, participera à 2 programmes financés par l'UE dans le cadre du 7e programme cadre de R&D. Le premier, Evotar (Evolution and transfer of antibiotic résistance), est doté d'une enveloppe de 12 M€ et réunit 17 partenaires, pour la plupart académiques, répartis dans 7 pays. Il prendra fin en septembre 2015. Da Volterra est aussi intégré au consortium R-Gnosis (Resistance in Gram-negative organisms : studying intervention stratégies) qui rassemble 20 partenaires dans 9 pays. D'un montant de 12 M€, il s'achèvera en septembre 2016. Ces programmes consistent à étudier les mécanismes d'évolution et de transfert de bactéries résistantes et des gènes de résistance, explorer des approches visant à réduire la résistance aux antibiotiques et à identifier des mesures préventives et des recommandations cliniques pour l'ensemble des structures de santé. Ils permettront à Da Volterra « d'amplifier le développement de ses deux produits phares DAV-132 et DAV-148 et d'en approfondir la connaissance chez l'homme », explique son p-dg, Florence Séjourné. Da Volterra prévoit ainsi de renforcer les essais chez l'homme de DAV-132 afin de mesurer sa capacité à limiter l'émergence de résistances acquises au cours d'une anti-biothérapie. Il développera également une gamme vétérinaire pour ce produit. Enfin, il réalisera un essai clinique avec DAV-148, qui a pour but de décontaminer la flore intestinale des patients porteurs de bactéries résistantes. Fondée en 2000 et basée à Paris, la société emploie 20 personnes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles