Nous suivre Industrie Pharma

Croissances moindres

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,

Les principaux indicateurs sont plus bas que prévus. Et les prévisions s'affaiblissent pour l'année 2013. En Europe comme en France, la production chimique sera donc plus faible qu'envisagée. Côté européen, le Cefic table désormais sur une production en retrait de 1 %. En début d'année, l'organe représentatif des industriels de la chimie dans l'UE tablait pourtant sur une modeste reprise avec une croissance de 0,5 %. Côté français, l'UIC mise aujourd'hui sur une croissance de la production de 0,2 % pour 2013. Soit trois fois moins que les 0,6 % entrevus en début d'exercice. En France comme en Europe, le contexte dégradé de l'activité industrielle n'épargne pas les chimistes, et la croissance économique globale est plus faible qu'anticipée. Les grands marchés de l'automobile et de la construction, premiers consommateurs de produits chimiques, continuent de peiner, même si la demande s'est renforcée dans quelques États membres. Le Cefic estime que le marché du neuf dans l'automobile se relèvera forcément à l'avenir, mais qu'il reste aujourd'hui plombé par un chômage élevé et une faible croissance des revenus dans l'UE. En parallèle, le Cefic juge que les effets des excès spéculatifs dans la construction n'ont pas encore été résorbés et que le marché en Europe stagne à des niveaux historiquement bas. Au final, le faible niveau économique dans l'UE pèse toujours. Or, le rebond de la production chimique européenne dépend d'un retour à une croissance plus forte sur le Vieux continent. Car les exportations, bien qu'elles restent orientées à la hausse, ne suffiront pas. Autre sujet d'inquiétude : le dynamisme retrouvé de l'Amérique du Nord avec les gaz de schiste. « L'industrie chimique continue d'être exposée à une compétition internationale forte, essentielleu're welcome ment due à l'énergie et aux matières premières à bas coûts aux États-Unis », souligne Kurt Bock, président du Cefic. « Les décideurs politiques européens doivent s'attaquer aux problèmes de l'énergie et des matières premières s'ils veulent préserver le noyau dur industriel de l'Europe », ajoute celui qui préside aussi à la destinée du géant mondial BASF.

« La chimie française au-dessus des niveaux européens »Malgré ce contexte morose et périlleux en Europe, l'UIC trouve de quoi modérer le ton avec la situation en France. Si la croissance n'est pas encore suffisante, elle est au-dessus des niveaux européens. Quelques indicateurs affichent aussi des améliorations. Au premier trimestre, sur un an, la croissance de la production a atteint 0,5 %. Elle arrive même à 0,7 % sur les 4 premiers mois de l'année, par rapport à la période janvier-avril 2012, avec la fin de la baisse des volumes de production en avril et un bond non négligeable de 2,6 % entre mars et avril. Lors des trois premiers mois de l'année, par rapport au premier trimestre 2012, la croissance a été tirée principalement par le secteur des savons, parfums et produits d'entretien (+4,2 %). Tous les autres sont en recul : -1 % pour les spécialités, -3,8 % pour la chimie organique, -4,1 % pour la chimie minérale. Au premier trimestre, les exportations se sont par ailleurs contractées de 3 % en un an, ce qui a été compensé par des importations en repli de 5,5 %. De quoi permettre à la balance commerciale d'atteindre 2,2 Mrds € entre janvier et fin avril 2013 contre 1,7 Mrd € sur les quatre premiers mois 2012. Le chiffre d'affaires global est par contre en retrait au premier trimestre (-1,3 %) par rapport à début 2012. Néanmoins, UIC et Cefic avancent déjà des prévisions 2014 plus solides : +1,5 % en Europe, +1 % en France. Pas encore de quoi rêver, mais ce serait déjà ça.  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles