Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Valneva lance la demande d’autorisation pour son vaccin au Royaume-Uni

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Valneva lance la demande d’autorisation pour son vaccin au Royaume-Uni

© Akos Stiller

La biotech franco-autrichienne développe un vaccin à virus entier, inactivé et associé à deux adjuvants. Valneva espère voir son vaccin autorisé sur le sol britannique à la fin de l'année.

Valneva continue d’avancer vers la mise sur le marché de son vaccin... au Royaume-Uni.

La biotech a annoncé avoir débuté la soumission progressive du dossier de demande d’autorisation pour son candidat-vaccin contre le Covid-19, VLA2001, auprès des autorités de santé du Royaume-Uni.  

Valneva mène actuellement un essai de phase III sur le territoire britannique et espère des premiers résultats pour l’automne 2021. 

Le schéma vaccinal évalué par Valneva repose sur deux injections de vaccins, réalisées en intramusculaire et avec un délai de 28 jours entre les deux doses. Sous réserve de données positives, et du feu vert de l’agence britannique, le vaccin pourrait ainsi se voir autorisé avant la fin de l’année.  

Une technologie à virus inactivé 

Contrairement aux vaccins à ARNm déjà sur le marché, ou au vaccin de Sanofi qui s’appuie sur une protéine recombinante, le vaccin de la biotech repose sur une technologie plus traditionnelle avec un virus entier inactivé, associé à deux adjuvants pour renforcer la réponse immunitaire.  

Une approche plutôt singulière en Europe où Valneva annonce être le seul laboratoire à mener des essais cliniques avec cette technique. Ailleurs dans le monde, le vaccin à virus inactivé contre le Covid-19 est développé notamment en Inde par Bharat Biotech ou en Chine avec le vaccin mis au point par SinoPharm. L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) recense à ce jour 16 vaccins en phase clinique avec cette technologie.  

Un rôle en dose rappel ? 

Valneva table sur cette approche différente pour jouer un rôle dans les futures vaccinations contre le Covid-19. « Valneva estime que chacun devrait avoir accès à la technologie la plus adaptée pour se protéger contre ce virus. Nous travaillons activement pour que notre candidat vaccin soit disponible le plus rapidement possible », a souligné Juan Carlos Jaramillo, directeur médical de Valneva.

Avec l’arrivée du variant Delta, les résultats de VLA2001 ne manqueront pas d’être comparés aux données obtenues par les vaccins à ARNm.

Alors qu’une troisième dose est annoncée dans certains pays, Valneva a récemment initié un essai complémentaire de phase III pour générer des données supplémentaires chez les personnes âgées, plus à risque de développer des formes graves. Le vaccin de la biotech fait par ailleurs partie des différents vaccins étudiés pour une dose rappel dans un essai britannique appelé « Cov-Boost ». 

Si l’Europe reste jusqu’à présent insensible au vaccin de Valneva, qui n’a pour l’heure fait l’objet d’aucune commande de l’UE, les relations avec le Royaume-Uni sont au beau fixe.  

Une relation privilégiée avec le Royaume-Uni 

Le gouvernement britannique a appuyé, dès l’été 2020, le développement du vaccin de Valneva. Un soutien financier qui s’est notamment concrétisé par l’installation d’une future usine de production du vaccin à Livingston, en Écosse.

Le Royaume-Uni a par ailleurs commandé 100 millions de doses du vaccin, qui seront livrées en 2021 et 2022 et s’est laissé la possibilité d’acquérir 190 millions de doses supplémentaires, à l’horizon 2025.

Mais Valneva aimerait ne pas s’arrêter là. En avril, la biotech avait annoncé abandonner les négociations avec l’Europe, après plusieurs mois infructueux, pour privilégier des accords, pays par pays. Une stratégie qui n’a pas permis à Valneva de nouer d’autres commandes d’ampleur. Début juillet, Valneva communiquait sur une reprise des discussions avec la Commission européenne, sans plus de détails sur un éventuel calendrier. Des négociations qui pourraient peut-être s’accélérer à l’automne, selon les données générées par l’essai de phase III mené au Royaume-Uni.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Les anticorps de Xenothera bientôt à l’essai au Vietnam

Biotech en France

Covid-19 : Les anticorps de Xenothera bientôt à l’essai au Vietnam

La biotech nantaise s’est entendue avec les autorités sanitaires vietnamiennes et Vingroup pour évaluer et commercialiser ses anticorps polyclonaux contre le Covid-19.   Xenothera vient de signer un protocole[…]

Covid-19 : L’ANSM alerte sur le vaccin de Janssen

Covid-19 : L’ANSM alerte sur le vaccin de Janssen

Covid-19 : Le Royaume-Uni résilie son contrat avec Valneva

Biotech en France

Covid-19 : Le Royaume-Uni résilie son contrat avec Valneva

En bref : Inventiva, Moderna, National Resilience

En bref

En bref : Inventiva, Moderna, National Resilience

Plus d'articles