Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Un anticorps de Lilly approuvé par la FDA en traitement des formes légères et modérées

Mathilde Lemarchand
Covid-19 : Un anticorps de Lilly approuvé par la FDA en traitement des formes légères et modérées

© Eli Lilly

Alors que le candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech semble se rapprocher de l’autorisation, c’est le traitement d’un autre laboratoire américain, Eli Lilly, qui vient d’être approuvé par l’agence sanitaire américaine.

La FDA vient d’accorder une autorisation d'utilisation d'urgence (Emergency Use Authorization) à l'anticorps monoclonal bamlanivimab (LY-CoV555) développé par Eli Lilly.

Un feu vert qui concerne pour l'heure uniquement le traitement des formes légères à modérées de Covid-19, chez les patients âgés de plus de 12 ans qui présentent un risque élevé d'évolution vers une forme sévère (par exemple, des patients en obésité sévère, diabétiques ou avec une insuffisance rénale).  

« Les données montrent que le bamlanivimab, lorsqu'il est administré tôt dans l'évolution de la maladie, peut aider les patients à éliminer le virus et à réduire les hospitalisations liées au Covid-19, ce qui confirme notre conviction : la neutralisation par des anticorps peut être une option thérapeutique importante pour les patients combattant ce virus », s’est félicité Daniel Skovronsky, le directeur scientifique de Lilly.

Administré en une seule perfusion par intraveineuse, l’anticorps doit être administré le plus tôt possible, après un test Covid-19 positif et dans les dix jours suivant l'apparition des premiers symptômes.

Le bamlanivimab, en étant dirigé contre la protéine de pointe (protéine Spike) du SARS-CoV-2, empêche le virus de pénétrer dans la cellule.

Un million de dose d’ici fin 2020

Avant même cette autorisation, le gouvernement américain a conclu un accord avec Lilly sur une commande de 300 000 doses de bamlanivimab avec une option de 650 000 doses supplémentaires. Un deal évalué à 375 millions de dollars (320 M€), soit 1 250 $ par flacon de 700 milligrammes.

Et pour honorer ce contrat, Lilly a annoncé s’être entendu avec AmerisourceBergen pour la distribution nationale du bamlanivimab. Le laboratoire prévoit de fabriquer jusqu'à un million de doses de bamlanivimab d'ici à la fin de 2020, pour une utilisation dans le monde entier jusqu'au début de l'année prochaine. Lilly s’est également engagé à augmenter « considérablement » ses capacités de production à partir du premier trimestre 2021.

L'approbation de cet anticorps, dont le laboratoire avait fait la demande début octobre 2020, pourrait être la première étape pour d'autres produits de Lilly. Le laboratoire dispose d'un second anticorps, LY-CoV016, dont l'association avec le bamlanivimab avait présenté des premiers résultats prometteurs. Lilly envisageait de déposer une éventuelle demande d'autorisation auprès de la FDA concernant ce cocktail de ses deux anticorps, dans le courant du mois de novembre 2020. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Thérapie génique : Curadigm signe avec Sanofi

Thérapie génique : Curadigm signe avec Sanofi

Le laboratoire français a choisi la technologie de Curadigm pour étoffer son portefeuille de thérapies géniques. La filiale de Nanabiotix spécialisée dans les nanotechnologies Curadigm vient de signer un[…]

Covid-19 : MSD abandonne deux candidats-vaccins, dont celui développé avec l’Institut Pasteur

Covid-19 : MSD abandonne deux candidats-vaccins, dont celui développé avec l’Institut Pasteur

Covid-19 : Comment Moderna veut adapter son vaccin face aux variants ?

Covid-19 : Comment Moderna veut adapter son vaccin face aux variants ?

R&D : MSD France injecte 42 M€ supplémentaires dans son fonds de soutien

R&D : MSD France injecte 42 M€ supplémentaires dans son fonds de soutien

Plus d'articles