Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Résultats de phase I/II positifs pour le candidat-vaccin de Valneva

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Résultats de phase I/II positifs pour le candidat-vaccin de Valneva

© Valneva

Valneva envisage de démarrer la phase III de son actif avant la fin du mois d’avril.

C’est une bonne nouvelle pour la biotech nantaise et pour le Royaume-Uni. Le candidat-vaccin VLA2001 de Valneva a obtenu des résultats de phase I/II positifs dans le cadre de son évaluation contre le Covid-19.

Testé en trois doses (faible, moyenne, haute), administrées à deux reprises à trois semaines d’intervalle chez 153 jeunes adultes sains âgés de 18 à 55 ans, l’actif a généralement été bien toléré et aucun problème de sécurité n’a été constaté par le DSMB (Comité indépendant de surveillance des données).

En outre, le VLA2001 s’est avéré fortement immunogène avec plus de 90 % des participants à l’étude, développant des niveaux importants d’anticorps contre la protéine Spike du coronavirus dans tous les groupes vaccinés.

Dans le groupe ayant reçu la plus forte dose du candidat-vaccin, le taux de séroconversion des immoglobulines G était de 100 % et les titres d’anticorps neutralisants à un niveau identique ou supérieur à ceux généralement constatés dans les sérums provenant de personnes convalescentes.

Sur la base de ces résultats, Valneva a décidé d’utiliser la dose la plus élevée du VLA2001 pour initier une étude de phase III d’ici à la fin du mois d’avril 2021, sous réserve de l’approbation de l’autorité de santé britannique.

« Nous sommes extrêmement satisfaits de ces résultats qui nous rapprochent de la mise à disposition d'un vaccin inactivé pouvant contribuer à la lutte mondiale contre le Covid-19. Le monde a besoin de plusieurs vaccins et, compte tenu des avantages potentiels souvent associés aux vaccins à virus entier inactivés, nous pensons que VLA2001 a un rôle important à jouer. Cela inclut des adaptations potentielles du vaccin pour s’attaquer aux variants, en utilisant notre processus de fabrication existant », a commenté Thomas Lingelbach, le p-dg de Valneva.

Le candidat-vaccin de Valneva est composé de particules inactivées du virus SARS-CoV-2 ayant une forte densité de protéines S, conjuguées à deux adjuvants, l’alum et le CpG 1018. Le gouvernement britannique s’est rapidement intéressé à cet actif, en précommandant 60 millions de doses, dont la livraison est programmée pour le deuxième semestre 2021.

Le Royaume-Uni a également soutenu Valneva pour ses essais cliniques et pour l’approvisionnement du vaccin, à travers un investissement dans l’usine écossaise de la biotech située à Livingston près d'Edimbourg, pour augmenter les capacités de production du VLA2001.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Le rapport bénéfice / risque du vaccin d’AstraZeneca toujours positif selon l’EMA

Covid-19 : Le rapport bénéfice / risque du vaccin d’AstraZeneca toujours positif selon l’EMA

L’agence sanitaire confirme cependant que les thromboses peuvent constituer un effet secondaire très rare de ce médicament. Le comité de sécurité de l’EMA (PRAC) s’est réuni, le 7 avril[…]

08/04/2021 | VaccinsCoronavirus
Covid-19 : Moderna étend son partenariat avec Catalent

Covid-19 : Moderna étend son partenariat avec Catalent

La France s’interroge sur la production industrielle d’ARNm

La France s’interroge sur la production industrielle d’ARNm

En bref : J&J, Novartis, Nitto Denko

En bref : J&J, Novartis, Nitto Denko

Plus d'articles