Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Regeneron va tester un cocktail d’anticorps en traitement préventif

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Regeneron va tester un cocktail d’anticorps en traitement préventif

© Pexels

Le laboratoire prévoit un essai de phase III sur 2000 patients aux États-Unis et va également évaluer cette association d’anticorps en traitement curatif.

 

Regeneron a annoncé aujourd’hui qu’il allait débuter un essai clinique de phase III pour évaluer REGN-COV2, son association de deux anticorps, en traitement préventif du Covid-19. 

L’étude portera sur des personnes qui ont été en contact avec des patients infectés par le nouveau coronavirus. Prévu pour se dérouler aux États-Unis, l’essai de phase III a pour objectif d’inclure 2000 patients sur près d’une centaine d’établissements de santé.

Il sera mené en collaboration avec le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), un institut rattaché au ministère américain de la Santé.

Une évaluation conjointe en traitement curatif

Dans le même temps, le duo d’anticorps sera évalué pour traiter des patients atteints de Covid-19, que ce soit dans une prise en charge hospitalière ou ambulatoire. Cette étude menée en parallèle prévoit ainsi d’inclure 1850 patients hospitalisés et environ 1050 patients en ambulatoire et sera menée aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et au Chili. Regeneron espère pouvoir communiquer les premiers résultats à la fin de l’été.

« Nous menons simultanément ces essais pour avancer aussi vite que possible vers une solution pour prévenir et traiter les infections au Covid-19 », a déclaré George D. Yancopoulos, president et directeur scientifique de Regeneron. Le dirigeant a également souligné que ce cocktail d'anticorps pourrait être disponible « beaucoup plus tôt qu'un vaccin ». 

Les deux anticorps du traitement REGN-COV2 ont été sélectionnés par Regeneron parmi des milliers d’anticorps humains et sont capables de se lier aux pointes du virus.

Regeneron avait opté pour la même approche pour mettre au point REGN-EB3, un traitement prometteur contre Ebola, basé sur trois anticorps. Cette combinaison est en cours d'évaluation par la FDA, l'agence américaine du médicament.

Un financement à 450 M$ pour la production et l'approvisionnement

Peu de temps après l'annonce de cette évaluation concernant son cocktail d'anticorps, Regeneron a par ailleurs indiqué avoir reçu un financement de 450 M$ (399 M€) de la part de la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), une agence rattachée au ministère américain de la Santé.

Cette somme est destinée à soutenir la production et l'approvisionnement du REGN-COV2. L'objectif est de rendre rapidement disponible le médicament, si son efficacité devait être démontrée. L'accord avec la Barda fixe à Regeneron un nombre de lots à produire pour l'automne 2020. Le laboratoire indique par ailleurs avoir déjà augmenté ses capacités de production depuis le printemps 2020, sur ses propres fonds.

 

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Novartis s’entend avec Roche sur le RoActemra

Covid-19 : Novartis s’entend avec Roche sur le RoActemra

Novartis s’est engagé à produire la matière active de ce médicament qui appartient au portefeuille de Roche. Novartis vient de signer un accord avec son compatriote Roche pour produire le principe actif de son[…]

15/04/2021 | RocheAnticorps monoclonaux
Covid-19 : L’UE ne renouvellera pas ses commandes de vaccins auprès d’AstraZeneca et de J&J

Covid-19 : L’UE ne renouvellera pas ses commandes de vaccins auprès d’AstraZeneca et de J&J

Covid-19 : Le déploiement du vaccin de J&J retardé en Europe

Covid-19 : Le déploiement du vaccin de J&J retardé en Europe

Covid-19 : Échec pour le Farxiga d’AstraZeneca

Covid-19 : Échec pour le Farxiga d’AstraZeneca

Plus d'articles