Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Mathilde Lemarchand
Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

© DR

Avec cet accord, les États-Unis s’assurent l’approvisionnent de 100 millions de doses du candidat-vaccin développé par le laboratoire.

 

Le géant américain Johnson & Johnson et sa filiale Janssen ont conclu un accord avec la Barda (Biomedical Advanced Research and Development Authority) d’un montant de plus d’un milliard de dollars (843 M€) pour la fabrication et la livraison, en cas d’approbation par la FDA, de 100 millions de doses de leur candidat-vaccin contre le Covid-19.

Le gouvernement américain pourra également acheter 200 millions de doses supplémentaires dans le cadre d'un accord ultérieur. Le vaccin sera fourni à but non lucratif pour une utilisation en cas de pandémie d'urgence.

« L’équipe mondiale d’experts de Johnson & Johnson a travaillé sans relâche aux côtés de Barda et de partenaires scientifiques pour mettre au point un vaccin contre le SARS-CoV-2 qui peut aider à stopper la propagation du Covid-19. (…) Nous augmentons la production aux États-Unis et dans le monde pour fournir un vaccin contre le SARS-CoV-2 pour une utilisation d'urgence », a déclaré Paul Stoffels, le vice-président du comité exécutif et directeur scientifique de Johnson & Johnson.

Dénommé Ad26.COV2.S, le candidat-vaccin de J&J est un vaccin à vecteur viral, basé sur la technologie AdVac de Janssen, déjà utilisée dans le vaccin contre le virus Ebola du laboratoire. L’actif est actuellement évalué en phase I/IIa, aux États-Unis et en Belgique.

En cas d’approbation, le laboratoire espère fournir plus d’un milliard de doses dans le monde au cours de l’année 2021, notamment grâce à ses collaborations avec les CDMO Catalent et Emergent BioSolutions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles