Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Moderna annonce 94,5 % d'efficacité pour son vaccin

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Moderna annonce 94,5 % d'efficacité pour son vaccin

© Pexels

La biotech américaine a dévoilé les premiers résultats d'une étude clinique de phase III pour son vaccin à ARNm. Une analyse intermédiaire qui porte sur 95 patients infectés par le Covid-19 et évalue l'efficacité du vaccin de Moderna à 94,5 %.

Une semaine après Pfizer, c'est Moderna Therapeutics qui publie les premiers résultats sur l'efficacité de son vaccin à ARNm, une technologie identique à celle du vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

L'analyse intermédiaire concerne 95 patients infectés par le Covid-19 sur les plus de 30 000 participants à l'essai clinique de phase III, mené aux États-Unis. 

Un taux d'efficacité qui surpasse celui de Pfizer et BioNTech

Moderna annonce une efficacité de son vaccin à ARNm, appelé mRNA 1273, estimée à 94,5 %. Un chiffre qui surpasse celui du vaccin de Pfizer et BioNTech, dont l'efficacité était évaluée à 90 %.

Dans le détail, 90 infections ont été observées dans le groupe placebo, qui n'a pas reçu le vaccin de Moderna contre seulement cinq dans le groupe ayant reçu les deux doses du vaccin.

Sur ces 95 cas de Covid-19, une quinzaine de cas concernaient des patients âgés de plus de 65 ans. L'efficacité du vaccin chez les personnes âgées, plus à même de développer des formes sévères de la maladie, est un des enjeux autour du futur vaccin contre le Covid-19. 

Une seconde analyse a été menée sur les formes sévères de la maladie. Sur les 11 personnes présentant des cas sévères de Covid-19 inclues dans l'analyse, la totalité provenait du groupe placebo. 

"Cette analyse intermédiaire positive de notre étude clinique de phase III nous fournit la première validation clinique que notre vaccin peut prévenir le Covid-19, y compris dans ses formes sévères", s'est félicité Stéphane Bancel, le p-dg de Moderna. 

Autre point positif par rapport au vaccin de Pfizer et BioNTech, ses conditions de transport. Moderna annonce ainsi un vaccin plus facile à transporter, à des températures plus conformes aux standards de l'industrie pharmaceutique.

- Voir aussi : Covid-19 : Le vaccin à ARNm de Moderna, plus facile à transporter et à administrer

Des effets indésirables plus fréquents à la seconde injection

Moderna avance par ailleurs quelques éléments sur les effets indésirables liés à l'injection de son vaccin. La biotech américaine précise ainsi que son vaccin a généralement été bien toléré.

Les effets indésirables les plus sévères se sont surtout manifestés après la seconde dose injectée. Dans le détail, il s'agit d'une fatigue (9,7 %), de douleurs musculaires (8,9 %) ou articulaires (5,2 %), de maux de tête (4,5 %), de douleurs au site d'injection (4,1%) ou de rougeurs sur la zone d'injection (2 %). Moderna précise que ces effets n'ont en général pas duré dans le temps.

Des données complémentaires seront cependant nécessaires pour mieux documenter la survenue de ces effets. 

Des données positives mais à confirmer

Moderna prévoit d'effectuer des demandes d'autorisation pour son vaccin aux États-Unis et en Europe. Le laboratoire américain estime qu'il pourra s'appuyer alors sur une analyse portant sur 151 cas de Covid-19 et un suivi moyen de plus de deux mois.

Comme pour les résultats communiqués par Pfizer et BioNTech, cette seconde série de données sera attendue de pied ferme pour confirmer les promesses affichées par un taux d'efficacité très satisfaisant. 

Au-delà du taux d'efficacité, un suivi sur le long terme sera également nécessaire pour évaluer la durée d'efficacité du vaccin dans le temps et la survenue effets indésirables, autres que ceux recensés jusqu'à maintenant. 

Une commande de 80 millions de doses en Europe

L'approbation du vaccin en Europe pourrait être accélérée par une procédure d'évaluation en continu. Cette opération permet à l'EMA, l'agence européenne du médicament, de commencer à passer en revue les premières données fournies par Moderna, avant l'analyse finale de son essai clinique.

L'Europe s'est par ailleurs positionnée sur ce candidat-vaccin en commandant 80 millions de doses, dès le mois d'août 2020. Un contrat assorti d'une option pour 80 millions de doses supplémentaires, selon l'efficacité du vaccin.

Pour faire face à cette commande, Moderna a annoncé augmenter ses capacités de production. La biotech américaine a notamment fait appel au façonnier suisse Lonza et à Rovi (Madrid, Espagne) pour accélérer la fabrication de son vaccin.

Avec Lonza, Moderna Therapeutics ambitionne de produire jusqu'à un milliard de doses par an de son vaccin. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Neurologie : Biogen s’allie à Sage Therapeutics

Neurologie : Biogen s’allie à Sage Therapeutics

La collaboration concerne deux candidats-médicaments de la biotech, pour une somme qui pourrait dépasser 3 Mrds $. Biogen s’est entendu avec la biotech américaine Sage Therapeutics en vue du développement et de[…]

En bref :  Medesis Pharma, Transgene, Pierre Fabre, Poxel

En bref : Medesis Pharma, Transgene, Pierre Fabre, Poxel

Thérapie génique : Lilly s’associe à Precision BioSciences

Thérapie génique : Lilly s’associe à Precision BioSciences

Drug Discovery : BMS collabore avec Schrödinger

Drug Discovery : BMS collabore avec Schrödinger

Plus d'articles