Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Lilly, GSK et Vir Biotechnology annoncent des résultats positifs pour leur cocktail d’anticorps

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Lilly, GSK et Vir Biotechnology annoncent des résultats positifs pour leur cocktail d’anticorps

© GSK

L’association des deux anticorps des laboratoires et de la biotech réduirait la charge virale de 70 %.

Eli Lilly, Vir Biotechnology et GlaxoSmithKline (GSK) ont annoncé les résultats de l’essai de phase II évaluant l’association de deux anticorps monoclonaux, le bamlanivimab de Lilly et le VIR-7831 de Vir et GSK, en traitement des formes légères à modérées de Covid-19.

L’étude a atteint son critère d’évaluation principal en démontrant une réduction de la charge virale de 70 %, au bout de sept jours de traitement, par rapport au placebo. En outre, des études précliniques suggèrent que l'administration de ces deux anticorps pourrait fournir une protection contre les variants actuels du SARS-CoV-2, résistant au bamlanivimab seul.

« La réduction de la charge virale est un critère viral important (…). Ces données virologiques confirment notre conviction que le bamlanivimab et le VIR-7831 pourraient être une option prometteuse contre le Covid-19 », a déclaré Daniel Skovronsky, directeur scientifique de Lilly et président de Lilly Research Laboratories.

Le bamlanivimab de Lilly est autorisé par la FDA en vertu d’une autorisation d'utilisation d'urgence (Emergency Use Authorization) contre les formes légères à modérées de Covid-19.

En France, cet anticorps monoclonal dispose d’une ATU (autorisation temporaire d’utilisation de cohorte) de l’ANSM pour son utilisation en bithérapie avec l’etesevimab, un autre anticorps monoclonal de Lilly, pour une utilisation chez les personnes à risque élevé de développer une forme grave de la Covid-19, en raison d’une immunodépression liée à une pathologie ou des traitements, d’un âge avancé ou de la présence de comorbidités.

Quant au VIR-7831, il a été soumis par Vir et GSK après de la FDA, également pour une autorisation d'utilisation d'urgence, comme l’indique Hal Barron, le directeur scientifique et président de la R&D de GSK : « Nous continuons à travailler avec les régulateurs pour apporter le VIR-7831 en monothérapie et potentiellement co-administré avec d'autres anticorps monoclonaux pour les patients dans le besoin. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Le rapport bénéfice / risque du vaccin d’AstraZeneca toujours positif selon l’EMA

Covid-19 : Le rapport bénéfice / risque du vaccin d’AstraZeneca toujours positif selon l’EMA

L’agence sanitaire confirme cependant que les thromboses peuvent constituer un effet secondaire très rare de ce médicament. Le comité de sécurité de l’EMA (PRAC) s’est réuni, le 7 avril[…]

08/04/2021 | VaccinsCoronavirus
Covid-19 : Moderna étend son partenariat avec Catalent

Covid-19 : Moderna étend son partenariat avec Catalent

La France s’interroge sur la production industrielle d’ARNm

La France s’interroge sur la production industrielle d’ARNm

Covid-19 : Résultats de phase I/II positifs pour le candidat-vaccin de Valneva

Covid-19 : Résultats de phase I/II positifs pour le candidat-vaccin de Valneva

Plus d'articles