Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Les États-Unis prêts à payer 1 250 $ par dose pour le traitement de Lilly

Mathilde Lemarchand
Covid-19 : Les États-Unis prêts à payer 1 250 $ par dose pour le traitement de Lilly

© Eli Lilly

Le gouvernement américain a commandé 300 000 doses du bamlanivimab développé par le laboratoire américain pour un total de 345 M$.

Eli Lilly a conclu un accord avec le gouvernement américain pour la commande de 300 000 doses de bamlanivimab (LY-CoV555), son anticorps monoclonal actuellement testé en phase II contre le Covid-19, avec une option de 650 000 doses supplémentaires, .

Concernant les détails financiers, les États-Unis vont débourser 375 millions de dollars (320 M€), soit 1 250 $ par flacon de 700 milligrammes. Cet accord se concrétisera à la condition que le bamlanivimab obtienne une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA pour le traitement des formes légères à modérées chez les patients à haut risque atteints du Covid-19. Lilly a déposé la demande auprès de l’agence sanitaire au début du mois d’octobre 2020.

Selon le laboratoire, en cas d’approbation d’urgence, le gouvernement américain s’est engagé à ce que les patients n'aient aucun frais à payer pour ce médicament.

« Les accords d'approvisionnement avec les gouvernements - comme celui-ci avec le gouvernement américain pour atteindre les objectifs de l'opération Warp Speed - sont fondamentaux pour permettre l'accès le plus répandu et le plus équitable à notre traitement potentiel », a déclaré David A. Ricks, le p-dg de Lilly.

Dirigé contre la protéine de pointe (protéine Spike) du SARS-CoV-2, le bamlanivimab agit en empêchant le virus de pénétrer dans la cellule.

Pour honorer son accord, Lilly prévoit de fabriquer jusqu'à un million de doses de bamlanivimab à 700 mg d'ici à la fin de l’année 2020, avec 100 000 doses prêtes à être expédiées dans les jours suivant l'autorisation potentielle. Le laboratoire continuera à augmenter ses capacités de production à partir du premier trimestre 2021.

L’essai sur les formes sévères suspendu

La demande d’autorisation d’urgence du bamlanivimab concerne uniquement les formes légères à modérées de Covid-19 pour les patients à risque.

En début de semaine, Lilly a annoncé la suspension d’un essai dans lequel l’anticorps était testé, en phase III, sur les formes dites sévères chez les patients hospitalisés. Les premiers résultats de cette étude n’ont pas permis de démontrer l’efficacité de l’anticorps pour aider les patients hospitalisés en raison du stade trop avancé de la maladie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Les États-Unis commandent 200 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer et BioNTech

Covid-19 : Les États-Unis commandent 200 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer et BioNTech

Depuis le début de la pandémie, ce sont 500 millions de doses de vaccin qui ont été livrées aux États-Unis par Pfizer et BioNTech. Pour répondre au besoin continu de vaccins contre le Covid-19 sur[…]

26/07/2021 | VaccinsActus Labo
Noxxon Pharma initie sa seconde collaboration avec MSD

Noxxon Pharma initie sa seconde collaboration avec MSD

Pierre Fabre ferme son site de Château-Renard

Pierre Fabre ferme son site de Château-Renard

Covid-19 : L’EMA débute l’évaluation accélérée du vaccin de Sanofi

Covid-19 : L’EMA débute l’évaluation accélérée du vaccin de Sanofi

Plus d'articles