Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : la liste des ingrédients autorisés dans les gels s’est agrandie

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : la liste des ingrédients autorisés dans les gels s’est agrandie

© Cosmed

Le 6 mars 2020, un arrêté fixant la composition des gels hydroalcooliques pour une préparation en pharmacie était publié au journal officiel. On pouvait y retrouver 4 ingrédients dans des qualités répondant à la Pharmacopée européenne - l’éthanol à 96% (substance active biocide), le peroxyde d’hydrogène à 3% (inactivateur de spores), le glycérol (également appelé glycérine, humectant) et de l’eau purifiée (solvant) - avec un étiquetage portant la mention « éthanol-peroxyde-glycérol ».  Puis le 13 mars, un nouvel arrêté a permis d’étendre la composition à quelques matières premières supplémentaires, avec la possibilité de proposer des hydrogels « isopropanol – peroxyde d’hydrogène – glycérol » et « éthanol-glycérol ». Et ce considérant que le virucide H2O2 n’étant pas indispensable dans les formulations pour lutter contre le Covid-19.  Il a également été précisé que les établissements de fabrication de produits cosmétiques pouvaient réaliser ce type de préparation et formulation.

Plus de recettes dans l'arrêté du 20 mars

C’est dans ce cadre que l’association Cosmed, qui fédère 850 TPE, PME et ETI de la filière cosmétique, s’est penchée sur le sujet et a alerté les pouvoirs publics de la pénurie de certaines matières premières, signalée par de nombreuses entreprises, en particulier des pénuries de glycérine et de peroxyde d’hydrogène. « Cosmed a proposé aux autorités de tutelle de modifier l’arrêté du 13 mars 2020 afin de prendre en compte les difficultés d’approvisionnement qui limitaient le potentiel de fabrication des gels hydro-alcooliques par la filière cosmétique. C'est chose faite ! L’arrêté du 20 mars 2020, publié ce jour au JORF, prend effet immédiatement » explique Jean-Marc Giroux, président de Cosmed. Ainsi, il évoque l’entrée en lice de plusieurs types d’éthanol et pas uniquement de l’éthanol à 96%  répondant à la Pharmacopée européenne. La glycérine peut être remplacée par du propylène glycol, du butylène glycol, du propanediol ou diglycérine. Des épaississants peuvent intégrés dans les formules tels que des acrylates ou du carbomer. « Les 4 formules proposées l’arrêté du 20 mars permettent de diminuer les tensions sur les achats » assure le président.

Une capacité potentielle de 300000 litres/jour pour la filière cosmétique

Aujourd’hui la filière cosmétique représentée par Cosmed dispose d’une capacité de production de 100000 l/j de gels, selon Jean-Marc Giroux. Il estime par ailleurs que, si la fermeture de lignes de production se poursuit par manque de demande de produits cosmétiques, la filière cosmétique pourrait mettre à disposition 300000 l/j de capacité pour la production de gels. Cela dépendra néanmoins de l’accès aux matières premières. Outre la problématique de pénurie de matières premières en passe d’être levée, le président s’inquiète désormais du ralentissement des flux de marchandises, lié à l’arrêt d’activité de certains transporteurs.

Néanmoins la production par les industriels de la cosmétique de gel hydroalcoolique n’est pas une activité de nature à compenser les pertes actuelles. Non seulement le gel est un produit à faible valeur ajoutée, mais la plupart du temps, il est cédée gracieusement aux autorités de santé dans la périphérie des sites. La demande est pourtant au rendez-vous. Entre les établissements de santé et la population civile, le besoin en gel se chiffrerait en milliers de tonnes, sans doute journalier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Le Ségur de la Santé, un mille-feuille de plus ?

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Le Ségur de la Santé, un mille-feuille de plus ?

L'épidémie Covid-19 a fait découvrir que nous avions en France : le ministre de la Santé, le directeur général de la Santé, la direction de Santé publique France, le directeur de la[…]

AKTEHOM / La TMU, point d'entrée vers l'ATP et l'AQbD

AKTEHOM / La TMU, point d'entrée vers l'ATP et l'AQbD

Trois questions à Philippe Lamoureux, directeur général du Leem

Trois questions à Philippe Lamoureux, directeur général du Leem

Un accord pour les personnes en situation de handicap

Un accord pour les personnes en situation de handicap

Plus d'articles