Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Sylvie Latieule
Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

© pixabay

Médecin spécialiste en chirurgie cardiovasculaire et professeur à la prestigieuse Harvard Medical School à Boston, Mandeep R. Mehra est à l’origine de l’étude publiée dans The Lancet le 22 mai dernier concluant que l'hydroxychloroquine ou la chloroquine, souvent en combinaison avec un macrolide de deuxième génération, n’auraient pas d’efficacité dans la lutte contre le Covid-19, dans le traitement de malades diagnostiqués et requérant une hospitalisation. Pire, les molécules pourraient aggraver le pronostic vital, ce qui n’exclut toujours pas une efficacité à d’autres stades de la maladie.

« Tout ce que nous disons, c’est qu’une fois que vous avez été infecté (5 à 7 jours après) au point de devoir être hospitalisé avec une charge virale grave, l’utilisation de l’hydroxychloroquine et dérivé n’est pas efficace. Les dommages causés par le virus sont déjà là et la situation devient irrécupérable. Avec ce traitement, cela peut générer plus de complications » a déclaré le professeur Mehra dans une interview publiée sur le site de France Soir.

Du big data en complément d’études cliniques

Par ailleurs, il ne s’agit pas d’une nième étude clinique sur le sujet, mais d’une compilation de données, issues d’une base existante, conçue pour l’évaluation de thérapies cardiovasculaires dans le monde entier.

« Le registre comprenait des données de 671 hôpitaux sur six continents. Nous avons inclus des patients hospitalisés entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, avec un résultat de laboratoire positif pour le SARS-CoV-2 » expliquent les auteurs.

Les patients qui ont reçu l'un des traitements d'intérêt dans les 48 heures suivant le diagnostic ont été inclus dans l'un des quatre groupes de traitement (1868 patients chloroquine seule, 3783 patients chloroquine avec un macrolide, 3016 patients hydroxychloroquine seule et 6221 patients hydroxychloroquine avec un macrolide). Les patients qui n'ont reçu aucun de ces traitements ont formé un groupe témoin de 81 144 patients. Les principaux résultats d'intérêt étaient la mortalité à l'hôpital et la survenue d'arythmies ventriculaires.

Après rééquilibrage des données au regard de plusieurs facteurs  (âge, sexe, race ou origine ethnique, indice de masse corporelle, maladie cardiovasculaire sous-jacente et ses facteurs de risque, diabète, maladie pulmonaire sous-jacente, tabagisme, état immunodéprimé et gravité de la maladie de base), l’étude n’a pas été en mesure de confirmer un avantage de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine, lorsqu'elles sont utilisées seules ou avec un macrolide.

« Chacun de ces schémas thérapeutiques était associé à une diminution de la survie à l'hôpital et à une fréquence accrue des arythmies ventriculaires lorsqu'ils étaient utilisé pour le traitement de Covid-19 » ont ajouté les auteurs.

Réaction immédiate du Ministre de la santé

Compte tenu du retentissement de cette étude qui alimente la polémique sur l’usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine en France, le ministre de la santé Olivier Véran a signalé dans un twitt, datant du 23 mai, qu’il saisissait le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) sur le sujet.

Le ministre a demandé une analyse et des propositions sous 48h pour une révision des règles dérogatoires de prescription de ces molécules à l’hôpital dans le traitement du Covid-19.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Les agences suspendent l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans les essais cliniques en cours. Une décision qui fait suite aux résultats publiés la semaine dernière dans la revue The Lancet.[…]

26/05/2020 | ANSMCovid-19
Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

 Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Plus d'articles