Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : L’UE et le Japon réservent leurs doses de vaccins

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : L’UE et le Japon réservent leurs doses de vaccins

© Pexels

Après les États-Unis et leur programme Warp Speed, c’est au tour de l’Union européenne et du Japon d’assurer un approvisionnement en potentiel vaccin contre le nouveau coronavirus.

Après avoir commandé 30 000 traitements de remdesivir, la Commission européenne a annoncé avoir conclu les discussions avec Sanofi et GSK concernant leur candidat-vaccin contre le Covid-19.

Selon le contrat envisagé, la Commission disposerait d’un cadre contractuel pour l'achat de 300 millions de doses au nom de tous les États membres de l'Union, dès lors que l'innocuité et l'efficacité du vaccin auront été démontrés. La Commission a également indiqué qu’elle poursuivait ses discussions avec d’autres laboratoires développant des vaccins potentiels contre le SARS-CoV-2. L’achat des doses de vaccins sera financé par l'instrument d'aide d'urgence

« La Commission européenne fait tout ce qui est en son pouvoir pour garantir que les Européens aient rapidement accès à un vaccin sûr qui les protège contre le coronavirus. L'importante étape franchie aujourd'hui avec Sanofi-GSK est la première d'une stratégie européenne bien plus large en matière de vaccins. D'autres étapes suivront bientôt. Nous menons actuellement des discussions approfondies avec plusieurs autres sociétés », a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

Basé sur la technologie de protéine recombinante, le candidat-vaccin de Sanofi et GSK devrait entrer en essai clinique de phase III avant la fin de l’année 2020.

Le Japon signe avec Pfizer et BioNTech

Les États-Unis et l’Union européenne ne sont toutefois pas les seuls vouloir garantir un accès au vaccin à leur population. Le Japon a en effet signé un contrat avec le laboratoire américain Pfizer et la biotech allemande BioNTech pour s’assurer un accès à leur candidat-vaccin contre le Covid-19, le BNT162.

La livraison de 120 millions de doses est ainsi prévue pour le premier semestre 2021, et jusqu’à 1,3 milliard de doses d'ici la fin de 2021, sous réserve d'approbation réglementaire. Les détails financiers n’ont pas été dévoilés.

Le BNT162 est un candidat-vaccin à ARNm actuellement en phase IIb/III, qui fait déjà l’objet d’un contrat avec les États-Unis qui se sont assurés la livraison de 100 millions de doses, contre un montant de 1,95 Mrd $ (1,68 Mrd €).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Moderna signe avec Vertex dans la mucoviscidose

Moderna signe avec Vertex dans la mucoviscidose

Moderna et Vertex ont annoncé la signature d’un partenariat de recherche pour découvrir et développer des nanoparticules lipidiques et des ARNm dans la mise au point d’un traitement de la mucoviscidose.[…]

18/09/2020 | Maladies génétiquesActus Labo
ImCheck Therapeutics lève 6 M€ supplémentaires

ImCheck Therapeutics lève 6 M€ supplémentaires

Gilead s’empare d’Immunomedics pour 21 Mrds $

Gilead s’empare d’Immunomedics pour 21 Mrds $

Le TachoSil de Takeda trouve finalement preneur

Le TachoSil de Takeda trouve finalement preneur

Plus d'articles