Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : J&J, Sanofi-GSK, CureVac… Les accords se multiplient pour le futur vaccin

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : J&J, Sanofi-GSK, CureVac… Les accords se multiplient pour le futur vaccin

© Pexels

La course au vaccin continue avec une série d’accords signés pour augmenter la production du futur vaccin contre le nouveau coronavirus.

Si le mois de juin a été marqué par les différentes annonces concernant le vaccin d’AstraZeneca, les autres laboratoires n’en oublient pas d’avancer sur leur stratégie de production. Le géant américain J&J et la biotech allemande CureVac préparent la fabrication de leur candidat vaccin, tandis qu’un éventuel accord avec la Grande-Bretagne pourrait concerner le vaccin développé conjointement par Sanofi et GSK.

J&J augmente ses capacités de production

Le géant américain Johnson & Johnson (J&J) accélère pour la production de son futur vaccin. Le laboratoire fait ainsi appel à la CDMO américaine Emergent BioSolutions pour produire son futur vaccin, développé par sa filiale Janssen.

Un accord de fabrication portant sur une durée de cinq ans a été signé avec Emergent contre un montant évalué à 480 M$ (425 M€) pour les deux premières années.

Le futur vaccin sera produit sur le site d’Emergent BioSolutions basé à Baltimore (Maryland, Etats-Unis).

Dans le même temps, c’est un accord en Italie qui a été scellé entre J&J et Catalent. Selon Reuters, le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a ainsi annoncé que le futur vaccin de J&J serait également produit sur le site de Catalent d’Anagni, situé à l’est de Rome. Cette opération est une extension d’un précédent accord entre Catalent et J&J. Un contrat qui concernait l’étape de remplissage et de conditionnement de son futur vaccin.

Ce nouvel accord renforce le poids de ce site italien de Catalent, qui avait par ailleurs déjà signé un contrat avec AstraZeneca pour procéder au remplissage et au conditionnement de son futur vaccin.

CureVac obtient 75 M€ de l’Europe

La biotech allemande CureVac annonce avoir obtenu un prêt de 75 M€ de la part de la Banque européenne d’investissement. Cette somme servira au développement des différents vaccins de CureVac, dont le vaccin contre SARS-CoV-2 et à augmenter les capacités de production de la biotech qui termine une quatrième ligne de production à Tübingen (Allemagne).

Ce prêt prendra la forme de trois tranches de 25 millions qui seront débloqués selon la réalisation de jalons prédéfinis.

« Nous travaillons intensivement pour développer un vaccin à faible dose d’ARNm qui soit sûr et efficace et nous avons débuté un essai clinique de phase I en Juin », a souligné Pierre Kemula, directeur financier de CureVac.

Le vaccin de CureVac repose une technologie par ARNm et la biotech travaille à rendre cette production accessible au plus grand nombre via une technologie d'"imprimantes à ARNm. Une innovation qui sera notamment fabriquée par Tesla, comme l’a annoncé Elon Musk la semaine dernière.

-       Voir aussi : Coronavirus : Tout comprendre sur les différents vaccins en développement

Accord entre Sanofi-GSK et la Grande-Bretagne ?

Alors que les laboratoires qui développent un futur vaccin multiplient les accords de financement, le Sunday Times annonçait, le 5 juillet, un prochain accord entre Sanofi-GSK et le Royaume-Uni.

Un contrat qui pourrait s’élever à près de 500 M£ (553 M€) et qui prendrait la forme d’une précommande de 600 millions de doses du futur vaccin. Ce produit, développé par Sanofi et GSK, repose sur des protéines virales associées à un adjuvant. Ce candidat-vaccin n’est pas encore entré en essai clinique de phase I. Les deux laboratoires n'ont pas confirmé cette information du Sunday Times.

Une commande qui, si elle venait à se confirmer, illustrerait encore davantage la course aux vaccins que se livrent les États pour sécuriser l’accès à un futur vaccin, avec le risque d’échec clinique qui peut en découler.

Le mois dernier, l’Europe, via une alliance de quatre pays (France, Allemagne, Pays-Bas, Italie), avait ainsi passé commande de près de 400 millions de doses à AstraZeneca pour son futur vaccin. Aux États-Unis, Barda, un organisme rattaché au ministère américain de la Santé, a également multiplié les financements pour un futur vaccin contre le nouveau coronavirus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Une nouvelle piste thérapeutique antivirale avec la combinaison remdesivir-diltiazem

Covid-19 : Une nouvelle piste thérapeutique antivirale avec la combinaison remdesivir-diltiazem

En repositionnant des médicaments contre le Covid-19, des chercheurs lyonnais du laboratoire VirPath au Centre international de recherche en infectiologie ont démontré dans des modèles in vitro d’infection,[…]

10/08/2020 | CoronavirusCovid-19
Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Plus d'articles