Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Covid-19 : L’OMS plaide finalement pour le recours au Kevzara de Sanofi et au RoActemra de Roche

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : L’OMS plaide finalement pour le recours au Kevzara de Sanofi et au RoActemra de Roche

© Pexels

L’agence mondiale de santé publique vient de recommander l’utilisation des inhibiteurs récepteurs de l'interleukine-6 pour le traitement des patients atteints de Covid-19. Des traitements dont les premiers essais cliniques s’étaient révélés décevants, mais qui pourraient s’avérer précieux pour les pays qui ont le moins accès à la vaccination. À la condition de les rendre plus accessibles. 

Après les corticostéroïdes en septembre 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de recommander l’utilisation d’inhibiteurs des récepteurs de l'interleukine-6 pour le traitement des patients atteints de Covid-19.

Pour arriver à cette conclusion, l’OMS a initié une méta-analyse dont les résultats ont démontré que l’administration de ce type de médicament réduisait le risque de décès du Covid-19 de 13 %, par rapport aux soins standard. Un gain qui peut paraître relativement modeste, mais qui a convaincu l’OMS de pousser pour ces traitements, alors qu’une nouvelle vague liée au variant delta pourrait mettre sous tension les capacités hospitalières dans le monde.

La question du prix au cœur des discussions

Malgré cette recommandation, il reste un obstacle de taille pour leur usage à grande échelle : un prix jugé prohibitif pour de nombreux pays. Aux États-Unis, le prix du RoActemra est de 3 625 dollars par dose de 600 mg pour un patient Covid-19.

En conséquence, l’OMS a appelé les laboratoires produisant ces actifs à baisser leur tarif et à les mettre à disposition des pays à revenus faibles et intermédiaires, comme l’a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS : « Les bloqueurs des récepteurs de l'IL-6 restent inaccessibles et inabordables pour la majorité du monde. La distribution inéquitable des vaccins signifie que les habitants des pays à revenu faible et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Covid-19 : Novartis prolonge son accord avec BioNTech

Covid-19 : Novartis prolonge son accord avec BioNTech

La signature du premier contrat remonte à février 2021. Novartis vient de signer un nouvel accord avec la biotech allemande BioNTech concernant la production de son vaccin à ARNm contre le Covid-19 développé[…]

21/10/2021 | NovartisVaccins
Covid-19 : Valneva avance sur son vaccin et se projette sur 2022

Biotech en France

Covid-19 : Valneva avance sur son vaccin et se projette sur 2022

Covid-19 : Curevac change de cap et va privilégier son vaccin à ARNm de seconde génération

Covid-19 : Curevac change de cap et va privilégier son vaccin à ARNm de seconde génération

Covid-19 : Bons résultats de phase III pour les anticorps d’AstraZeneca

Covid-19 : Bons résultats de phase III pour les anticorps d’AstraZeneca

Plus d'articles