Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Curevac change de cap et va privilégier son vaccin à ARNm de seconde génération

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

,
Covid-19 : Curevac change de cap et va privilégier son vaccin à ARNm de seconde génération

© CureVac

La biotech allemande abandonne le développement de son premier vaccin à ARNm contre le Covid-19 pour privilégier son vaccin de seconde génération, développé avec GSK, qu'elle espère plus efficace contre les variants.

Avec déjà plusieurs vaccins efficaces sur le marché et d’autres prévus pour la fin de l’année (Novavax, Sanofi ou encore Valneva), la biotech allemande CureVac revoit sa stratégie.

Alors qu’elle s’était lancée, comme son homologue BioNTech, sur le développement d’un vaccin à ARNm appelé CVnCoV, la biotech a annoncé, aujourd’hui, abandonner ce premier projet.

En cause, des délais jugés trop longs avant une éventuelle autorisation, au plus tôt pour le deuxième trimestre 2022.

La biotech estime que son vaccin ne serait plus adapté au contexte actuel de l’épidémie et souhaite privilégier un produit plus efficace, notamment contre les nouveaux variants.

Une technologie de seconde génération prometteuse

Si CureVac laisse tomber ce premier candidat c’est parce qu’elle a, en parallèle, bien avancé sur un vaccin de seconde génération.

Développé en partenariat avec GSK, ce candidat-vaccin, appelé CV2CoV, devrait démarrer un essai clinique sur l'homme avant la fin de l’année 2021 pour une approbation espérée en 2022.

CureVac fonde beaucoup d’espoirs sur ce produit qui a démontré une réponse immunitaire dix fois supérieure, chez l’animal, à celle de son premier vaccin à ARNm. Une réponse aussi plus rapide, puisque obtenue deux semaines seulement après la première dose injectée.

Cette seconde génération de vaccin présente d'autres avantages. Elle pourrait potentiellement protéger de plusieurs variants en une seule injection mais aussi procurer une protection contre d'autres maladies comme la grippe hivernale traditionnelle et permettre d'optimiser les formats d’administration du vaccin.

Un contrat européen qui tombe à l’eau

En conséquence de cet abandon stratégique, le contrat avec l'Union européenne, qui prévoyait un achat de 225 millions de doses de CVnCoV, est interrompu.

CureVac évalue la possibilité de faire basculer cette commande sur son vaccin de seconde génération. Le défi de la biotech allemande sera désormais de ne pas laisser trop de plumes dans ce basculement stratégique, en redéployant les ressources prévues (production, matières premières...) pour son vaccin de première génération sur son produit de seconde génération.

Plus globalement, le choix de CureVac illustre le dilemme qui va se poser pour de nombreux laboratoires lancés dans la course aux vaccins.

Récemment, Sanofi a abandonné son programme de vaccin à ARNm contre le Covid-19, mené en partenariat avec Translate Bio.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Novartis prolonge son accord avec BioNTech

Covid-19 : Novartis prolonge son accord avec BioNTech

La signature du premier contrat remonte à février 2021. Novartis vient de signer un nouvel accord avec la biotech allemande BioNTech concernant la production de son vaccin à ARNm contre le Covid-19 développé[…]

21/10/2021 | NovartisVaccins
Covid-19 : Valneva avance sur son vaccin et se projette sur 2022

Biotech en France

Covid-19 : Valneva avance sur son vaccin et se projette sur 2022

Covid-19 : Bons résultats de phase III pour les anticorps d’AstraZeneca

Covid-19 : Bons résultats de phase III pour les anticorps d’AstraZeneca

Covid-19 : Moderna veut produire son vaccin en Afrique

Covid-19 : Moderna veut produire son vaccin en Afrique

Plus d'articles