Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : ce que l’on sait sur l’Avigan de Fujifilm Toyama

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : ce que l’on sait sur l’Avigan de Fujifilm Toyama

© Fujifilm

Avigan est un médicament antiviral proposé par Toyama Chemical. Ce laboratoire japonais avait été racheté en 2008 par le géant Fujifilm dans le cadre de sa diversification dans la santé, alors que son business model dans la pellicule photographique était en train de s’effondrer.

Développé dans le traitement de la grippe, Avigan possède une autorisation de mise sur le marché dans cette indication depuis 2014 au Japon. Considéré comme potentiellement tératogène sur le fœtus, il n’est cependant pas disponible ni dans les pharmacies, ni dans les hôpitaux. Son usage n’est envisagé qu’en cas d'épidémie de virus grippaux nouveaux ou réémergents dans lesquelles d'autres antiviraux ne seraient pas suffisamment efficaces. Dans ces cas d’urgence uniquement, seul le gouvernement japonais peut décider de son utilisation.

Avigan n’a donc fait son entrée que sur peu de marchés. On trouve cependant sa trace en Chine avec une homologation en 2015, sous le nom Favilavir. Et sur le site Internet de Toyama, la revue de son pipeline fait état d’une phase III en cours aux Etats-Unis dans le traitement de la grippe.

Ainsi, Avigan n’a jamais réussi à supplanter le Tamiflu (oseltamivir) de Roche dans le traitement de la grippe, comme il s’y destinait au départ. En revanche en 2014, il a été pressenti dans une autre indication clé, la lutte contre Ebola. Son gros atout était de pouvoir être administré sous la forme de comprimé. Quant à sa matière active, connue sous le nom de favipiravir (ou T-705) et de formule brute C5H4FN3O2, sa structure chimique parait relativement simple. Il s’agit d’un dérivé de la pyrazinamide, connue dans le traitement de la tuberculose.

Une revanche sur le Tamiflu ?

Mais c’est peut-être en 2020 qu’Avigan prendra sa vraie revanche sur le Tamiflu. Ce dernier n’a pas montré d’efficacité contre le Covid-19. Le laboratoire Roche en est lui-même convenu. « Tamiflu est conçu pour être hautement spécifique au virus de la grippe. En raison de cette spécificité élevée, il est extrêmement peu probable que Tamiflu soit efficace dans le traitement du coronavirus » a-t-il expliqué dans un récent document. Et d’ajouter : « des tests en laboratoire indépendants menés par la Hong Kong University, School of Public Health démontrent que Tamiflu n'a aucun effet antiviral sur le nouveau coronavirus ».

De ce fait, Tamiflu n’a pas été inclus dans l’étude européenne Discovery. Pas plus qu’Avigan d’ailleurs, car c’est un autre candidat contre Ebola, le remdesivir de Gilead qui a été retenu. Qu’à cela ne tienne, fin mars, Fujifilm a commencé à communiquer sur le lancement d’un essai clinique de phase III au Japon, afin d’évaluer son innocuité et efficacité contre le coronavirus SARS-CoV-2. Son mécanisme d'action qui inhibe sélectivement l'ARN polymérase impliquée dans la réplication virale, est considéré comme plausible  pour montrer de l’efficacité. Puis consécration le 9 avril avec l’annonce d’un début de phase II aux Etats-Unis. L'essai clinique doit recruter environ 50 patients atteints de Covid-19, en collaboration avec le Brigham and Women's Hospital, le Massachusetts General Hospital et l’University of Massachusetts Medical School.

Avec une augmentation possible de la demande d’Avigan, Fujifilm a déjà commencé à augmenter sa production début mars. Il prévoit d'accélérer « grâce à une coopération avec des partenaires nationaux et étrangers pour répondre aux besoins du gouvernement japonais et d'autres pays ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Après AstraZeneca et Moderna Therapeutics, c’est au tour de Novavax d’annoncer des résultats cliniques satisfaisants au sujet de son candidat-vaccin contre le Covid-19. La biotech américaine a[…]

05/08/2020 | Actus LaboCoronavirus
Dépakine : Sanofi mis en examen pour homicides involontaires

Dépakine : Sanofi mis en examen pour homicides involontaires

CDMO : Lonza augmente ses capacités à Viège

CDMO : Lonza augmente ses capacités à Viège

Covid-19 : Emergent BioSolutions sélectionné par AstraZeneca

Covid-19 : Emergent BioSolutions sélectionné par AstraZeneca

Plus d'articles