Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Ce que l'on sait (et ce qui reste à préciser) sur l'efficacité du vaccin de Pfizer

NICOLAS VIUDEZ

Mis à jour le 10/11/2020 à 08h00

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Ce que l'on sait (et ce qui reste à préciser) sur l'efficacité du vaccin de Pfizer

© BioNTech

Le laboratoire américain a annoncé que son vaccin contre le nouveau coronavirus, développé avec la biotech allemande BioNTech, était « efficace à plus de 90 % », selon les premières données intermédiaires. Des résultats prometteurs mais encore à consolider. Explications.

« Les premières données de notre étude de phase III fournissent la preuve initiale que notre vaccin est capable de prévenir le Covid-19 ». Les mots sont signés d’Albert Bourla, le p-dg de Pfizer qui s’est félicité, dans un communiqué publié ce matin, de l’arrivée des premières preuves d’efficacité de son candidat-vaccin développé avec BioNTech.

Des données qui pourraient faire du candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech, le premier vaccin approuvé dans la lutte contre le Covid-19. Pour en arriver à cette conclusion positive, Pfizer s’appuie sur les résultats intermédiaires d’une vaste étude de phase III. Un essai clinique très prometteur dont certains résultats restent à préciser. 

Une étude sur 45 538 personnes 

Débuté fin juillet 2020, l’essai clinique de phase III destiné à évaluer BNT162b2, le nom du candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech, a inclus 43 538 personnes, partout dans le monde, dont déjà 38 955 ont reçu deux doses du vaccin, à la date du 8 novembre 2020. Le schéma d’administration prévoit deux injections espacées de 21 jours entre chaque dose.

Sur cette population, Pfizer annonce que 94 cas de Covid-19 ont pu être analysés. En répartissant ces infections en deux groupes, ceux qui ont été vaccinés et ceux qui ont reçu un placebo, le laboratoire américain arrive à la conclusion que le taux d’efficacité de son vaccin dépasse les 90 %, et cela, sept jours après l’injection de la seconde dose de vaccin. A titre de comparaison, l'OMS estime à environ 60 % l'efficacité du vaccin contre la grippe. 

Pfizer annonce par ailleurs qu’aucun effet indésirable sérieux n’a été observé chez les participants. Le laboratoire précise cependant qu’il va continuer à collecter des données sur le sujet en suivant les participants sur le long terme, jusqu’à deux ans après la première injection.  

Des résultats à affiner  

Malgré cette annonce positive, l’étude en cours est encore loin d’être achevée. Pfizer et BioNTech annoncent que l’analyse finale de l’essai clinique doit porter sur 164 cas confirmés d’infection au Covid-19 (contre 94 analysés, à l’heure actuelle). Le taux d’efficacité du vaccin pourrait ainsi encore évoluer dans les semaines à venir.  

Une fois ce taux stabilisé, il restera encore plusieurs éléments à étayer. Le premier consistera à évaluer l’efficacité du vaccin chez les patients qui ont déjà été contaminés auparavant par le SARS-CoV-2. L’autre point sera de voir également quel peut être l’effet du vaccin pour prévenir la survenue de formes graves de Covid-19. Enfin il faudra également voir s'il existe des différences d'efficacité selon l'âge des participants et préciser son taux d'efficacité chez les personnes âgées, plus vulnérables. 

Une des grandes inconnues reste aussi la durée d'immunité conférée par le vaccin. Là encore, des données avec plusieurs mois de recul permettront de voir si le vaccin est efficace sur la durée. 

Pfizer et BioNTech précisent par ailleurs que l’analyse finale des données comprendra un taux d’efficacité à sept jours mais également un taux à 14 jours, après la seconde dose injectée de vaccin. Des données complémentaires indispensables pour pouvoir comparer l'efficacité des différents vaccins actuellement en développement. 

Voir aussi : Coronavirus : Tout comprendre sur les différents vaccins en développement

Avant même l’analyse finale de son étude, Pfizer et BioNTech estiment que d'ici à la troisième semaine de novembre 2020, suffisamment de données seront disponibles pour soumettre une demande d’autorisation en urgence auprès de la FDA, l’agence américaine du médicament.

Le candidat-vaccin de Pfizer et BioNTech est ainsi sur la bonne voie pour devenir le premier vaccin approuvé dans la lutte contre le Covid-19. Des résultats qui s'accompagnent d'une augmentation de la production du futur vaccin. Si seulement 50 millions de doses seront produites avant la fin de l’année 2020, ce sont plus d’1,3 milliard de doses qui pourraient être disponibles en 2021.

L’Europe a déjà commandé 200 millions de doses de ce vaccin, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Neurologie : Biogen s’allie à Sage Therapeutics

Neurologie : Biogen s’allie à Sage Therapeutics

La collaboration concerne deux candidats-médicaments de la biotech, pour une somme qui pourrait dépasser 3 Mrds $. Biogen s’est entendu avec la biotech américaine Sage Therapeutics en vue du développement et de[…]

En bref :  Medesis Pharma, Transgene, Pierre Fabre, Poxel

En bref : Medesis Pharma, Transgene, Pierre Fabre, Poxel

Thérapie génique : Lilly s’associe à Precision BioSciences

Thérapie génique : Lilly s’associe à Precision BioSciences

Drug Discovery : BMS collabore avec Schrödinger

Drug Discovery : BMS collabore avec Schrödinger

Plus d'articles