Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Bpifrance mise 36 millions d’euros sur Abivax

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Bpifrance mise 36 millions d’euros sur Abivax

© Abivax

En pleine polémique sur Sanofi et la mise à disposition du premier vaccin en France, Abivax pourrait bien tirer son épingle du jeu. Moins d’une semaine après l’annonce du démarrage de l’essai clinique l’essai miR-AGE de phase IIb/III sur son candidat-médicament ABX464 sur les patients Covid-19, la biotech reçoit le soutient de Bpifrance. La banque publique d’investissement vient d’approuver un financement non-dilutif de 36 millions d’euros (20,1 M€ de subvention et 15,9 M€ d’avance remboursable en cas de succès du projet) pour mener l’essai ainsi que pour l’augmentation de la production et les coûts supplémentaires du programme clinique et du développement. Dès que les démarches administratives et réglementaires françaises et européennes seront achevées, le financement s’étendra sur une courte période d’un an et inclura les dépenses à compter du 1er février 2020, précise Abivax. En cas de succès du projet qu’Abivax commencerait à rembourser la partie « avances remboursables » à partir du lancement commercial.

Lire aussi notre reportage à Montpellier

L’ABX464 est une petite molécule particulièrement prometteuse car elle pourrait avoir un triple effet dans le traitement de Covid-19 avec une activité anti-virale, anti-inflammatoire et de réparation tissulaire. L’essai sera mené sur 1 034 patients Covid-19, âgés de plus de 65 ans ou ayant un facteur de risque, dans le cadre d’un essai randomisé contre placebo. Il est prévu que 50 centres d’investigation français et européens seront impliqués dans l’essai miR-AGE.

Candidat-médicament phare de la biotech, l’ABX464 est testé en phase II dans plusieurs maladies inflammatoires comme la rectocolite hémorragique, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. Cet actif est également évalué en qualité d’antiviral, contre le VIH en phase II et contre le virus respiratoire syncytial en phase préclinique.

Concernant la production de cette molécule, Abivax avait signé un accord en mai 2016 avec la CDMO PCAS, rachetée en 2017 par Seqens. A cette date, Abivax annonçait qu'elle avait déjà transmis son procédé de production à PCAS, qui avait démarré la production pour le compte d'Abivax en mars 2016. "Lorsque les essais cliniques seront achevés et les autorisations requises obtenues, la collaboration devrait se prolonger pour la commercialisation d'ABX464" déclarait alors la société.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

En bref : GenSight Biologics, Takeda

En bref : GenSight Biologics, Takeda

  GenSight Biologics récolte 25 M€ La biotech parisienne spécialisée dans les thérapies géniques a annoncé la réussite de son augmentation de capital de 25 millions d’euros[…]

Covid-19 : Roche signe avec Atea Pharmaceuticals pour 350 M$

Covid-19 : Roche signe avec Atea Pharmaceuticals pour 350 M$

Pierre Fabre va investir 4,5 M€ pour relocaliser à Gaillac des actifs produits en Allemagne

Pierre Fabre va investir 4,5 M€ pour relocaliser à Gaillac des actifs produits en Allemagne

Servier va investir 100 M€ dans le Daflon, à Bolbec

Servier va investir 100 M€ dans le Daflon, à Bolbec

Plus d'articles