Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : Biophytis démarre un essai clinique

Mathilde Lemarchand
Covid-19 : Biophytis démarre un essai clinique

© Biophytis

L'essai, de phase II/III, devrait démarrer dans les prochaines semaines en France.

L’ANSM vient d’autoriser la biotech parisienne Biophytis à tester son principal candidat-médicament contre le Covid-19. Une autorisation qui s’ajoute à celles de la FDA (États-Unis), de l’AFMPS (Belgique) et de la MHRA (Royaume-Uni).

Le Sarconeos (BIO101) va ainsi être évalué pour le traitement de l’insuffisance respiratoire liée au Covid-19, dans le cadre d’un essai clinique de phase II/III baptisé Cova.

Randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, adaptative et en continu, cette étude vise à évaluer l’efficacité thérapeutique et la sécurité du Sarconeos dans le traitement préventif contre la détérioration de la fonction respiratoire de patients présentant des symptômes respiratoires sévères associés au Covid-19.

Le critère d’évaluation principal est la proportion de mortalité et de détérioration respiratoire, toutes causes confondues, durant une période pouvant aller jusqu’à 28 jours. Quant aux critères d’évaluation secondaires, ils comprennent l’amélioration de la fonction respiratoire et l’effet sur des biomarqueurs liés au mécanisme d’action du Sarconeos.

Deux analyses intermédiaires seront effectuées, une première sur les 50 premiers patients, pour produire les premières preuves de l’efficacité du candidat-médicament, et une deuxième dont la taille de la cohorte est pour l’instant estimée à 310 patients.

L’essai se déroulera dans les prochaines semaines à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

« Sur la base de son mode d'action, nous sommes convaincus que Sarconeos (BIO101) a le potentiel de devenir un traitement important - susceptible de sauver des vies - pour les patients souffrant d'insuffisance respiratoire aiguë associée au Covid-19 », a déclaré Stanislas Veillet, le p-dg de Biophytis.

Le Sarconeos est une petite molécule administrée par voie orale. Outre l'évaluation de son efficacité contre le Covid-19, cet actif fait l’objet de deux autres études cliniques : une phase IIb contre la sarcopénie et une seconde contre la Myopathie de Duchenne dont la phase I est prévue pour le second semestre de 2020.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chimie fine : Sanofi investit 60 M€ à Sisteron

Chimie fine : Sanofi investit 60 M€ à Sisteron

Le laboratoire français veut faire de ce site un exemple d’usine verte et numérique. Sanofi a annoncé un investissement de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence). Avec cet[…]

14/01/2021 | SanofiActus Labo
Vir Biotechnology collabore avec Gilead

Vir Biotechnology collabore avec Gilead

Euroapi, la nouvelle entreprise dédiée aux API de Sanofi

Euroapi, la nouvelle entreprise dédiée aux API de Sanofi

Oncologie : Novartis débourse 650 M$ pour le tislelizumab

Oncologie : Novartis débourse 650 M$ pour le tislelizumab

Plus d'articles