Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : AstraZeneca collabore avec l’Université d’Oxford

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : AstraZeneca collabore avec l’Université d’Oxford

© AstraZeneca

Le partenariat concerne un candidat-vaccin actuellement en phase I.

Après avoir annoncé le démarrage d’un essai clinique visant à évaluer l’efficacité de son antidiabétique Farxiga (dapaglifozine) contre le risque de complications liées au Covid-19, c’est cette fois-ci un vaccin que le laboratoire britannique entend développer.

AstraZeneca et l’Université d’Oxford ont en effet annoncé la conclusion d’un accord portant sur le développement, la fabrication et la distribution à l’échelle mondiale d’un vaccin potentiel contre le nouveau coronavirus SARS-CoV-2. En vertu de cette entente, AstraZeneca sera responsable du développement ainsi que de la fabrication et de la distribution mondiales du vaccin.

Dénommé ChAdOx1 nCoV-19 et développé par l’Institut Jenner et le Groupe Vaccins d’Oxford de l’Université, ce candidat-vaccin est entré en phase I la semaine dernière, pour évaluer sa sécurité et son efficacité. Les premiers résultats de cette phase sont espérés pour le mois prochain, pour un passage en phase II en milieu d’année.

« Nous espérons qu’en unissant nos forces, nous pourrons accélérer la diffusion à l’échelle mondiale d’un vaccin pour combattre le virus et protéger les populations contre la pandémie la plus meurtrière de toute une génération », a indiqué Pascal Soriot, le p-dg d’AstraZeneca.

Le ChAdOx1 est un vecteur viral initialement développé contre un autre coronavirus humain, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Repositionné contre le SARS-CoV-2, le ChAdOx1 nCoV-19 contient ainsi le matériel génétique de la protéine de pointe du nouveau coronavirus, incitant ainsi le système immunitaire à défendre l’organisme en cas de Covid-19.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles