Nous suivre Industrie Pharma

Covid-19 : AstraZeneca avance sur son cocktail d'anticorps

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : AstraZeneca avance sur son cocktail d'anticorps

© Pexels

Le laboratoire a annoncé avoir débuté un essai clinique de phase I pour évaluer un duo d'anticorps monoclonaux en prévention et en traitement du Covid-19.

Alors qu'il poursuit le développement de son candidat-vaccin, le laboratoire AstraZeneca a débuté un essai clinique de phase I concernant l’AZD7442, une combinaison de deux anticorps monoclonaux, issus de patients guéris du Covid-19. Une association évaluée en prévention et en traitement de l’infection.

Découverts par l'Université Vanderbilt de Nashville (États-Unis), avant de faire l'objet d'un accord avec AstraZeneca en juin 2020, ces anticorps ont été optimisés par le laboratoire qui a notamment rallongé leur durée d'action.

Le laboratoire espère ainsi que ces anticorps offriront au moins six mois de protection contre le nouveau coronavirus.

Un espoir soutenu par une étude publiée dans la revue Nature, dans laquelle les anticorps sont parvenus à bloquer la jonction entre le virus et les cellules hôtes, en culture cellulaire, et sur des modèles animaux. Ces résultats ont motivé le passage en essai clinique de phase I chez l'homme.

Un premier essai avec 48 participants

Cet essai clinique se déroulera au Royaume-Uni et vise à inclure 48 volontaires, sains et âgés de 18 à 55 ans. Ce programme clinique est notamment soutenu par la Barda, l'agence rattachée au ministère américain de la Santé, qui s'est fait connaître par ses investissements massifs sur des programmes de vaccins contre le Covid-19.

Cette première étape vise à évaluer la tolérance et la sécurité autour de ce traitement, ainsi qu'à mieux préciser les effets pharmacocinétiques du cocktail d'anticorps. Concernant les résultats de cet essai, AstraZeneca les attend avant la fin de l'année 2020.

La piste prometteuse des anticorps 

Le laboratoire n'est pas le seul à se lancer dans ce type de traitement par des anticorps. L'Américain Regeneron détient ainsi une longueur d'avance, puisqu'un essai de phase III est déjà programmé pour son duo d'anticorps, appelé REGN-COV2. Pour ce programme, Regeneron a touché 450 M$ de la part de la Barda.

Ce traitement a par ailleurs récemment fait l'objet d'un partenariat entre le laboratoire suisse Roche et Regeneron, pour la production et la distribution du cocktail d'anticorps dans le monde. 

En France, cette voie d'un traitement par des anticorps est notamment explorée par la biotech nantaise Xenothera, dont le XAV-19 vient de démarrer un essai clinique de phase II. 

Face à l'incertitude liée au développement d'un vaccin, le développement d'anticorps contre le Covid-19 vise à apporter une alternative crédible en traitement et en prévention de la maladie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sensorion lève 31 M€

Sensorion lève 31 M€

La visibilité financière de la biotech est étendue jusqu'en 2022.   La biotech montpelliéraine Sensorion, spécialisée dans les troubles de l’oreille interne, a annoncé avoir[…]

Illumina acquiert Grail pour 8 Mrds $

Illumina acquiert Grail pour 8 Mrds $

Dans les pipelines : Ipsen, Sanofi, Gilead

Dans les pipelines : Ipsen, Sanofi, Gilead

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Plus d'articles