Nous suivre Industrie Pharma

Coup d'arrêt pour Sanofi Pasteur-MSD, 115 postes supprimés en France

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

La division vaccin de Sanofi et l'Américain Merck vont cesser leur coentreprise spécialisée dans les vaccins en Europe. Plus de 200 salariés devraient être impactés, dont une centaine dans l'Hexagone.

Sanofi Pasteur-MSD tire sa révérence. Après plus de 20 ans de collaboration, Sanofi Pasteur et l'Américain Merck ont décidé de mettre un terme à leur coentreprise 50/50 spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins en Europe. « Après avoir examiné attentivement les stratégies respectives de nos deux entreprises, et pris en compte le contexte économique et réglementaire dans lesquels évolue le monde du vaccin en Europe, nous avons estimé d'un commun accord qu'il était désormais dans notre intérêt de gérer nos portefeuilles de vaccins de façon indépendante », ont expliqué les deux groupes. « Au moment de la création de la coentreprise, nos activités étaient complémentaires. 22 ans après, chacun des deux parents possède un nombre de produits suffisants pour avoir des opérations autonomes. Il s'agit d'une deuxième étape de développement », a détaillé un porte-parole de Sanofi Pasteur.

Ce « divorce » aura des conséquences sur les effectifs. La coentreprise emploie environ 950 salariés dans 19 pays européens. Dans l'Hexagone, elle recense 402 employés, dont 224 au niveau du siège social à Lyon (Rhône). « Nous estimons à 115 le nombre de postes qui seront supprimés dans le cadre de ce projet en France. Ces suppressions se feront toutes sous la forme de départs volontaires, comme des retraites anticipées », a révélé le porte-parole de Sanofi Pasteur. Ce dernier a également confié que la structure juridique actuelle de Lyon sera reprise par Merck. Dans les autres pays européens, une centaine de postes devrait être supprimée.

« Chacune des entités mères va reprendre ses produits et définir sa propre stratégie en Europe », a expliqué le porte-parole de Sanofi Pasteur. Avant d'ajouter : « la grande majorité des produits sont facilement attribuables à chaque société mère, car la coentreprise prend en charge une partie du développement aval, les produits viennent donc du portefeuille de recherche des deux parents et sont référencés depuis le début soit chez l'un, soit chez l'autre ».

Créée en 1994 et basée à Lyon, Sanofi Pasteur-MSD a généré des ventes de 824 millions d'euros en 2015, en perte de vitesse. « Entre 2014 et 2015, le chiffre d'affaires a baissé de 5,3 % », a souligné un porte-parole de la filiale française de Merck. Durant ses vingt-deux ans d'existence, la coentreprise a lancé de nombreux produits. Son portefeuille est aujourd'hui composé d'une vingtaine de vaccins. Elle a un pied dans les vaccins pédiatriques (son activité historique), contre la grippe, gynécologiques (avec le Gardasil, contre le papillomavirus), le zona, les vaccins de rappel pour les adultes et les vaccins pour les voyageurs. Ce projet devrait être finalisé d'ici la fin de l'année, sous réserve de l'obtention des autorisations administratives et réglementaires nécessaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bioproduction bactérienne : Wacker investit sur son site d’Amsterdam

Bioproduction bactérienne : Wacker investit sur son site d’Amsterdam

Le groupe munichois Wacker, qui avait racheté un site de production microbienne et de vaccins à Amsterdam en 2018, a décidé d’augmenter ses capacités. Au programme, la construction d'une nouvelle[…]

18/08/2020 | CRO/CMOCovid-19
CDMO : Fujifilm investit 807 M€ dans son usine danoise

CDMO : Fujifilm investit 807 M€ dans son usine danoise

Cell-Easy collabore avec le CHU de Toulouse

Cell-Easy collabore avec le CHU de Toulouse

Une usine américaine pour Wuxi Biologics

Une usine américaine pour Wuxi Biologics

Plus d'articles