Nous suivre Industrie Pharma

Cosmétiques/Shiseido et Intimate Brands forment un joint-venture aux Etats-Unis

Sujets relatifs :

,

Le numéro un japonais des cosmétiques et parfums Shiseido va former un joint-venture avec l'américain Intimate Brands, filiale du groupe The Limited, pour concevoir et commercialiser des produits cosmétiques aux Etats-Unis. Intimate Beauty Corporation (IBC), filiale à 100 % de Intimate Brands détiendra 50,1 % du capital de la société qui atteindre 9 M$ initialement et Shiseido possèdera le reste. La société commune sera dirigée par Robin Burns, une personnalité connue de l'industrie cosmétiques américaine, selon Shiseido. Elle débutera ses activités à partir de l'automne 2001. Ses produits seront fabriqués par les usines Shiseido. " Le marché des cosmétiques de prestige est très compétitif aux Etats-Unis à la suite de nombreuses fusions et acquisitions dans le secteur ", a constaté le groupe japonais. Le groupe espère accroître ses ventes, non seulement de produits basés sur la marque Shiseido mais aussi en développant de nouvelles marques. Syngenta sera coté en Bourse en novembre Le futur n°1 mondial de l'agrochimie Syngenta qui regroupera les activités du suisse Novartis et de l'anglo-suédois AstraZeneca, sera coté dès le 13 novembre à Zurich, Londres, Stockholm et New York, a déclaré le 18 septembre à Bâle Heinz Imhof, président désigné du conseil d'administration de Syngenta. Le directeur exécutif de Syngenta sera Michael Pragnell, patron de l'agrochimie de Zeneca. Les actionnaires du groupe bâlois Novartis sont appelés à se prononcer sur la fusion le 11 octobre. Ce projet, annoncé en décembre 1999, a reçu le 26 juillet 2000 le feu vert, sous certaines conditions de la Commission européenne (dont la vente de la strobilurine de Novartis, Chimie hebdo n°98, p, 27). La fusion des deux secteurs agrochimiques qui devrait être finalisé avant la fin 2000 doit aussi recevoir l'aval des autorités américaines de la concurrence. Dans les dix jours qui suivront l'entrée en Bourse et en fonction de l'état du marché, Syngenta a l'intention de racheter 10 % de ses actions en circulation pour un montant d'environ 1 Mrd $ afin de maintenir les cours du titre. Elles seront ensuite revendues à Novartis et AstraZeneca au prix d'achat et seront conservées trois ans. Cela devrait notamment permettre de faire face à un éventuel mouvement de vente d'actions par certains actionnaires de Novartis et d'AstraZeneca, plus intéressés par des valeurs pharmaceutiques. Le niveau d'endettement net de Syngenta demeurera à 6,4 Mrds FS (4,21 Mrds €). Le capital de Syngenta sera composé de 112 564 584 actions nominatives d'une valeur de 10 FS (6,57 €) chacune. Les actionnaires de Novartis détiendront 61 % du capital social de Syngenta. Le reste sera contrôlé par les actionnaires d'AstraZeneca. Syngenta, qui aura son siège à Bâle, formera le plus grand groupe agrochimique au monde. En 1999, il aurait réalisé un chiffre d'affaires de 11,7 Mrds FS (7,69 Mrds €). Le groupe compte sur la recherche et le développement (785 M$ en 1999) pour générer une forte croissance et une valeur ajoutée pour les actionnaires, a déclaré Heinz Imhof. La restructuration des activités agro-industrielles et les synergies dégagées devraient " permettre de réaliser des économies annuelles avant impôts de 525 M$ au bout de trois ans ", indique Syngenta. Comme annoncé en décembre, le groupe a l'intention de supprimer 3 000 emplois sur 23 500 dans le monde. Les responsables de Syngenta n'ont pas donné de détail sur les sites qui seront touchés par ces suppressions d'emplois. Les frais de restructuration devraient atteindre 900 M$ sur quatre ans.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles