Nous suivre Industrie Pharma

Coronavirus : La biotech lyonnaise Osivax veut développer un vaccin universel

Sujets relatifs :

, ,
Coronavirus : La biotech lyonnaise Osivax veut développer un vaccin universel

© Pexels

Cibler une protéine virale qui mute peu, telle est l'approche d'Osivax qui vient de recevoir plus de 30 M€ pour développer ses vaccins contre la grippe et contre les coronavirus.

Les différentes mutations qui surviennent naturellement sur les virus peuvent compliquer le développement d'un vaccin et le rendre inefficace. La biotech lyonnaise Osivax développe une approche innovante pour contrer ces mutations.

Alors que la plupart des vaccins en développement reposent sur les protéines de la pointe du virus, la technologie d'Osivax, appelée oligoDOM, vise une nucléoprotéine virale, une protéine qui constitue la structure du virus et dont le taux de mutation est faible. 

Une approche qui lui permet de développer des vaccins avec l'objectif de les rendre efficaces contre les futures souches de coronavirus qui pourraient apparaître. Pour ce programme, la BPI a accordé 15,1 M€ à Osivax dans le cadre du programme Projets structurants pour la compétitivité (PSPC). 

Une somme qui servira à avancer sur l'essai clinique concernant ce candidat-vaccin, encore à un stade pré-clinique. "Nous souhaitons commencer l’essai clinique de phase I en 2021, au milieu de l’année. L’essai clinique de phase IIa devrait suivre ensuite, quelques mois plus tard.", nous précise Alexandre Le Vert, président et cofondateur d'Osivax. 

L'évaluation clinique sera menée en collaboration avec l'AP-HP qui va diriger les essais cliniques de phase I et IIa ainsi que de l'Inserm, qui s'occupera de l'analyse des échantillons. 

Si cette innovation a attiré l'attention des investisseurs publics, Osivax développe par ailleurs un autre vaccin en phase plus avancée, contre la grippe saisonnière. 

Un vaccin en cours d'évaluation contre la grippe

Ce candidat-vaccin contre la grippe, nommé OVX836 est actuellement en phase clinique IIa pour évaluer son immunogénicité.

Mais la biotech voit déjà plus loin pour son produit phare et espère pouvoir programmer une étude clinique évaluant l’efficacité clinique d’OVX836 sur 3500 personnes.

Elle pourra s'appuyer pour cela sur un financement du Conseil européen de l'innovation (CEI) qui a retenu le projet d'Osivax et lui a octroyé 17,5 M€, sous la forme d'une participation de 15 M€ à une levée de fonds de série B actuellement en cours et d'une bourse de 2,5 M€.

Si la mise sur le marché d'un vaccin "universel" paraît encore lointaine, l'approche d'Osivax a le mérite d'aller au-delà de l'épidémie actuelle de coronavirus et de développer un vaccin qui pourrait permettre de faire face à de futures pandémies. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Une nouvelle piste thérapeutique antivirale avec la combinaison remdesivir-diltiazem

Covid-19 : Une nouvelle piste thérapeutique antivirale avec la combinaison remdesivir-diltiazem

En repositionnant des médicaments contre le Covid-19, des chercheurs lyonnais du laboratoire VirPath au Centre international de recherche en infectiologie ont démontré dans des modèles in vitro d’infection,[…]

10/08/2020 | CoronavirusCovid-19
Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Plus d'articles