Nous suivre Industrie Pharma

Contrôle microbiologique : Merck agrandit son site de Molsheim

À MOLSHEIM, NICOLAS VIUDEZ
Contrôle microbiologique : Merck agrandit son site de Molsheim

© Merck KGaA

Le groupe allemand Merck a inauguré l'extension de son site alsacien de Molsheim. Un agrandissement destiné à accompagner la croissance du marché du Biomonitoring.

La silhouette d'un bâtiment bleu azur se détache dans le ciel hivernal de Molsheim. Sobrement appelée le Cube, la nouvelle structure se veut la figure de proue de l'extension du site alsacien, inaugurée mercredi 25 janvier 2017. Avec cet agrandissement, le groupe allemand Merck souhaite faire face à l'accroissement de l'activité dédiée au biomonitoring dans les domaines pharmaceutique et agro-alimentaire. Une extension qui se compose de deux nouvelles lignes de production dédiées aux solutions « ready to use » et d'un nouveau bâtiment, Le Cube, destiné notamment à héberger les activités R&D. « Ce projet représente un investissement total de 12 millions d'euros dépensés sur une période de trois ans », chiffre Jean-Philippe Maurer, responsable des opérations du site de Molsheim, lors de son discours inaugural. Un investissement qui apparaît comme une marque de confiance du groupe Merck adressée à son site de la région Grand Est.

Un agrandissement qui était devenu indispensable pour accompagner un marché des analyses « Ready to use » (RTU) en pleine croissance. « Il fallait que Merck investisse dans deux nouvelles lignes », précise Jean-Philippe Maurer qui explique le choix de son site pour cet agrandissement : « Le site allemand d'Eppelheim était en limite de capacité. Nous avions la chance d'avoir à Molsheim de la place pour répondre à cette demande, c'était une opportunité à saisir ».

« Aujourd'hui, avec l'ouverture de notre nouvelle unité de production de milieux de culture prêts à l'emploi à Molsheim, nous répondons à la demande accrue pour des produits et solutions pour le contrôle biologique », souligne Theresa Creasey, directrice des solutions appliquées chez Merck. Un marché qui couvre le domaine pharmaceutique mais également l'agro-alimentaire et les boissons. Un secteur du « Food and Beverage » sur lequel Merck a récemment affiché ses ambitions en faisant l'acquisition, au début de l'année, de l'Américain BioControl Systems, spécialiste du développement de solutions pour les contrôles alimentaires. « Les technologies de détection rapide et les plateformes de tests validés viennent renforcer notre portefeuille existant d'instruments et de consommables prévus spécifiquement pour la recherche de pathogènes dans la nourriture », précise ainsi Theresa Creasey. Les deux nouvelles lignes de production ont nécessité au total un investissement de 8 millions d'euros pour aménager les 750 m2 de salles blanches nécessaires à la production des géloses, acquérir deux réservoirs de 500 litres chacun destinés à la fabrication de gélose et installer des lignes de packaging automatisées. Ces lignes seront ainsi capables de produire plusieurs dizaines de cassettes de boîtes de Pétri gélosées par lot. Ces boîtes sont destinées au contrôle microbiologique air et surface pour les clients du domaine pharmaceutique.

Regrouper les équipes de R&D sous un même toit

Autre nouveauté pour le site de Molsheim, l'édification d'un nouveau bâtiment de 1 000 m2, baptisé Le Cube, qui a pour originalité de réunir sous un même toit les équipes R&D, marketing et opérationnelle (chargée de faire le lien avec la production). « Sur les autres sites de Merck, ce regroupement n'est pas systématique. Mais c'est une combinaison qui marche bien et permet de gagner du temps pour la mise sur le marché », précise Jean-Philippe Maurer.

Les murs aux couleurs vives désormais caractéristiques de la marque abritent ainsi un centre de prototypage équipé notamment d'une imprimante 3D. Un appareil qui permet de dessiner un premier prototype de solution (par exemple, un consommable de préparation d'échantillons et de filtration) et d'avoir en quelques heures un résultat à tenir entre les mains. À quelques mètres de ces bureaux, les laboratoires de R&D dédiés au biomonitoring regroupent des équipements destinés au design des instruments (à la fois matériel et digital), à la métrologie, à l'optique ou à la vérification de conception. Ce dernier laboratoire héberge notamment un banc de tests automatisés Labview et une chambre climatique pour les simulations d'environnement. Les laboratoires de recherche en microbiologie sont également dans les murs du Cube, notamment une partie consacrée aux solutions de détection des contaminants dans l'agro-alimentaire. Une proximité de toutes les équipes qui a pour objectif de faciliter les échanges entre R&D et opérationnels. « Au final, la production est pratiquement synchrone avec la R&D », se félicite Jean-Philippe Maurer.

De nouveaux espaces de 1 000 m2 qui confirment également Molsheim comme une place forte du groupe au niveau mondial (voir également notre encadré sur le site de Molsheim). « Ce nouveau bâtiment et ses nouveaux équipements marquent un ancrage fort de l'activité Merck sur le site de Molsheim », apprécie Jean-Philippe Maurer. « Nous disposons dans cette région d'infrastructures et d'entreprises capables de nous accompagner dans notre développement », conclut le responsable du site en ardent défenseur de son territoire d'implantation.

Le site de Molsheim

Le site de Molsheim dispose de trois unités de production en BioMonitoring, Lab Water (purification d'eau) et Systèmes et Solutions. L'activité BioMonitoring représente les tests en cours de production, les essais de libération, les essais environnementaux ainsi que la fabrication de milieux de culture prêts à l'emploi. Parmi les produits phares sortant de cette usine : les consommables du système EZ-fit destiné aux analyses des eaux, les unités Stéritest ou les équipements de filtration Milliflex. Le site de Molsheim est le 3e site de production du groupe au niveau mondial, avec plus de 85 % de sa production dédiés à l'export. Créé en 1972, il emploie aujourd'hui plus de 1 400 personnes, soit près de la moitié des effectifs de Merck en France.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Covid-19 : Le Canada signe deux accords pour s’assurer un accès aux vaccins

Le gouvernement canadien a annoncé la signature de contrats avec Pfizer, BioNTech et Moderna Therapeutics. Après les États-Unis, l’Union européenne et le Japon, c’est au tour du Canada sécuriser des[…]

07/08/2020 | CanadaActus Labo
Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Plus d’un milliard de dollars du gouvernement américain pour J&J

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Covid-19 : Résultats de phase I positifs pour le vaccin de Novavax

Dépakine : Sanofi mis en examen pour homicides involontaires

Dépakine : Sanofi mis en examen pour homicides involontaires

Plus d'articles