Nous suivre Industrie Pharma

Contre-offre de Reckitt sur Schiff

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
Contre-offre de Reckitt sur Schiff

Activités de Reckitt Benckiser en % du CA 2011

© Source : Reckitt Benckiser

Le fabricant américain de vitamines et de compléments alimentaires Schiff Nutrition suscite la convoitise de grands groupes. Fin octobre, Bayer HealthCare avait d'abord proposé 1,2 Mrd $ pour reprendre la société. Alors qu'il espérait boucler la transaction au cours des prochaines semaines, il s'est fait doubler par le Britannique Reckitt Benckiser, spécialisé dans les produits de soin et d'entretien. Ce dernier a surenchéri le 16 novembre, en proposant 42 $ par action (contre 34 $/action pour Bayer), pour mettre la main sur 100 % du capital de Schiff. L'opération s'élève à 1,4 Mrd $, soit une prime de 23,5 % par rapport à l'offre du laboratoire allemand. Selon Reckitt, Schiff devrait générer des ventes de 385 M$ et un Ebitda de 84,6 M$ pour son prochain exercice fiscal qui sera bouclé au 31 mai 2013. Cela représente une progression annuelle de 48 %, puisque le chiffre d'affaires de l'exercice fiscal 2011 s'est élevé à 259 M$. Schiff dispose d'un siège social et d'un site de production à Salt Lake City, dans l'Utah. Le groupe possède également des bureaux à Emeryville, en Californie, et emploie au total environ 400 personnes. L'acquisition permettrait à Reckitt Benckiser de pénétrer le marché «en forte croissance » des VMS (vitamines, minéraux, compléments . « Ce marché serait le plus grand secteur dans le domaine de la santé dans lequel nous opérerons », explique Rakesh Kappor, p-dg du groupe britannique. En 2011, la partie santé a représenté environ 41 % du chiffre d'affaires de Reckitt, qui s'élève à 9,48 Mrds de livres (11,7 Mrds €, voir graphe). Le groupe est principalement présent sur le marché des produits pharmaceutiques sans ordonnance et les produits de soin. Il commercialise notamment le Nurofen (ibuprofen), les pastilles pour la gorge Strepsils, le médicament contre les infections intestinales Gaviscon, les traitements anti-acné Clearasil, etc. Confiant, Reckitt espère boucler l'opération d'ici la fin de l'année. Cette offre a été approuvée par le conseil d'administration de Schiff et les deux groupes ont déjà signé un accord de fusion. Le risque d'une surenchère de Bayer est écarté puisque le groupe allemand aurait déjà jeté l'éponge. Selon l'AFP, qui cite un courrier du groupe allemand posté sur le site internet de la Securities and exchange commission (SEC), « le comité de direction de Bayer a décidé de ne pas proposer d'augmentation ». Cela dépasserait en effet « les critères financiers » du groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles