Nous suivre Industrie Pharma

Conjoncture : Le Leem prédit une stagnation jusqu'en 2008

Sujets relatifs :

,
Conjoncture : Le Leem prédit une stagnation jusqu'en 2008

Christian Lajoux, président du Leem, estime que le marché pharmaceutique français devrait afficher une croissance proche de zéro en 2007 et en 2008, à l'image de la stabilité enregistrée l'an dernier. Une vraie rupture dans la croissance historique du deuxième marché européen après l'Allemagne, puisque les ventes de médicaments dans l'Hexagone ont progressé en moyenne de 6 % par an sur la période 1995-2005.
Selon le président du Leem, « 2006 restera une année sombre pour l'industrie du médicament et 2007 s'annonce malheureusement sous les mêmes augures ». Christian Lajoux, également président de Sanofi-Aventis France, prédit par ailleurs une baisse des volumes de 6,4 % cette année, « avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur les sites industriels ». D'après le représentant des industriels de la pharmacie, les conséquences sur l'emploi de cette conjoncture se font déjà sentir, notamment dans l'intérim, sur les CDD et chez les sous-traitants. Alors que l'emploi en CDI « n'évolue plus ». Le dirigeant a rappelé que la loi de financement de la sécurité sociale 2007 fait peser sur le médicament 65 % des économies sur les dépenses de santé, alors que ce poste ne représente que 20 % de ces dernières. Il s'indigne ainsi que les industriels sont « confrontés à la surdité des décideurs politiques, au nom de la logique comptable court-thermiste ». Les candidats à la présidentielle interpellés par les laboratoires Pour renverser la situation, le Leem vient de publier, à destination des candidats à la présidentielle, un « manifeste des entreprises du médicament pour l'avenir de la France ». Afin de les interpeller sur les mesures qui doivent être prises pour « repenser la façon dont la communauté nationale va prendre en charge l'immense besoin de santé des Français ». Le manifeste pose notamment comme principes que la santé soit considérée comme « la première ressource à garantir à la nation », que le médicament soit le « pivot du progrès thérapeutique » et qu'il soit « au cœur des décisions politiques et stratégiques de la France ». Il réclame aussi « une politique industrielle lisible et attractive », et un soutien à l'innovation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles