Nous suivre Industrie Pharma

Conjoncture : élargissement de l'Europe : difficultés en vue pour les laboratoires pharmaceutiques

Sujets relatifs :

,
L'entrée dans l'Union européenne de dix nouveaux membres (Estonie, Lettonie, Lituanie, République tchèque, Pologne, Hongrie, Slovaquie, Slovénie, Malte et Chypre) le 1 er mai prochain pourrait poser quelques soucis aux groupes pharmaceutiques dans leur stratégie de marketing, si l'on en croit une récente analyse du cabinet de conseil Datamonitor.
Selon cette analyse, les disparités économiques entre les actuels et futurs membres devraient affecter les décisions communautaires liées aux remboursements et à la fixation des prix des médicaments. La moyenne des dépenses de santé dans les pays candidats est ainsi environ 2,5 fois inférieure à celle existant dans les pays actuels de l'Union européenne. Une telle différence pourrait influer sur la stratégie de commercialisation des nouveaux médicaments dans tel ou tel pays, en fonction des politiques de santé des nouveaux membres de l'Union. Plusieurs d'entre eux, comme la Slovénie, élaborent déjà des systèmes de fixation des prix destinés à limiter leurs dépenses de santé. Avec pour objectif de favoriser les génériques à bas prix, ce qui ne sera pas sans conséquence sur les prix des princeps. Datamonitor s'attend à ce que la plupart des autres nouveaux membres suivent cet exemple après leur intégration dans l'UE, mais aussi à ce que les membres actuels prennent en compte la politique des nouveaux membres dans leur propre gestion des dépenses de santé. Alors que onze des quinze pays membres ont mis en place une politique de substitution, parmi lesquels les cinq marchés majeurs (la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni), l'arrivée des pays d'Europe centrale et de l'Est, dont les compagnies pharmaceutiques font une large part à ce type de produits dans leur modèle économique, devrait renforcer le marché des génériques et favoriser le développement d'importations parallèles. D'autant que les récentes initiatives gouvernementales européennes de réduction du coût des médicaments encouragent ce type d'importations. Et que les lois communautaires de libre-échange en rendent la régulation difficile. Pour Datamonitor, les compagnies pharmaceutiques devront aussi être très attentives à la façon dont les pays rejoignant l'Union vont mettre leur réglementation pharmaceutique en conformité avec les normes européennes. L'harmonisation complète des lois de régulation et de propriété intellectuelle risque parfois de se faire attendre... A l'heure actuelle, seules l'Estonie et la Lituanie possèdent déjà des lois conformes à celles de l'Union européenne dans ce domaine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles