Nous suivre Industrie Pharma

Conectus Alsace dope le transfert de technologies en biotech

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,
Le secteur de la santé/biotech s'est taillé la part du lion dans la première année d'activité de Conectus Alsace, la première société d'accélération du transfert de technologiques (Satt) régionale de France entrée en fonction au premier trimestre 2012.

Ce secteur concentre 10 des 11 projets en maturation financés par Conectus Alsace, au stade de la validation de la preuve de concept. Dans la phase précédente de la pré-maturation, il a également représenté 6 des 9 dossiers acceptés. Présidée par Nicolas Carboni, ancien directeur général du pôle de compétitivité Alsace Biovalley, la Satt alsacienne investit dans des projets des laboratoires de recherche publique de la région ayant vocation à se transférer vers le privé, par la création d'entreprises ou la cession de licences. Son fonds de maturation de 5 millions d'euros en a débloqué 2,2 M€ en un an, soit une moyenne de 200 000 € par dossier, située parfaitement dans la cible d'investissement. Parmi les projets, on trouve la détection de pathologies asthmatiques par prise de sang (Air-CPG), un criblage pour l'identification de molécules potentiellement actives contre les pathologies amyloïdes comme Huntington, Alzheimer et le diabète de type II (Synaggreg), un vecteur de transfection pulmonaire in vivo (CLD), un traitement de prévention de la dégénérescence rétinienne (RP Cilia).

Conectus a signé des accords de partenariat entre autres avec le capital-risqueur Kurma Life Sciences cet automne pour accélérer la levée de fonds une fois la start-up constituée. Kurma siège au comité d'investissement de Conectus mais n'a pas l'exclusivité du financement de dossiers.

La Satt dispose d'une mise initiale de 36 M€. Elle est détenue par la Caisse des dépôts (33 %), l'université de Strasbourg et le CNRS (26 % chacun), d'autres établissements d'enseignement supérieur et l'Inserm. Conectus a installé ses locaux au Parc d'innovation d'Illkirch, principal pôle biotech d'Alsace. Les sciences de la vie représentent la moitié des 3 000 emplois du site qui abrite aussi 1 500 chercheurs et 2 500 étudiants. La Communauté urbaine vient de livrer son "Bioparc 3", hôtel d'entreprises de 3 100 m2 en huit cellules de laboratoires/équipements techniques, les deux premiers ayant fait le plein de leurs six sociétés soit 150 emplois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles