Nous suivre Industrie Pharma

Concentration : Japon : Sankyo et Daiichi envisageraient une fusion

Sujets relatifs :

,
Les principaux laboratoires pharmaceutiques japonais, afin de réagir à la concurrence de plus en plus forte de leurs homologues étrangers, annoncent les uns après les autres leurs projets de rapprochement.
Le 1 er avril prochain, les laboratoires Yamanouchi et Fujisawa fusionneront et donneront naissance à Astellas Pharma (CA pro forma de 888 Mrds ¥). Et en octobre 2005, ce sont Dainippon et Sumitomo qui se rapprocheront pour se placer dans le “top ten” du classement des laboratoires de l'archipel (CA pro forma de 309 Mrds ¥, 2,2 Mrds e ). Et le phénomène pourrait ne pas s'arrêter là. Plusieurs médias dont le quotidien des affaires japonais Nihon Keizai Shimbun ont révélé que Sanyko - le numéro deux du secteur - pourrait envisager une fusion en octobre avec le sixième laboratoire de l'archipel, Daiichi Pharmaceutical. Selon ces informations, la nouvelle entité possèderait un chiffre d'affaires de 911 Mrds ¥ (6,5 Mrds e ) et Sanyko pourrait détenir plus de la moitié du capital de la future compagnie. Selon Datamonitor, la nouvelle compagnie prendrait, d'ici 2010, la place de numéro trois au Japon derrière Astellas Pharma et Takeda. Pour sa part, Sankyo a fait savoir que « rien n'avait encore été décidé », même si le groupe reconnaît « ne pas avoir éliminé la possibilité de former des alliances à la fois pour les activités domestique et internationale » et ce « face aux récents changements intervenus sur le marché pharmaceutique depuis quelques années ». Cette fusion pourrait permettre aux deux groupes de renforcer leur compétitivité dans un secteur frappé par la concurrence imposée par les laboratoires occidentaux opérant sur leur marché, combiné à la pénétration des génériques et la baisse des prix imposée par le gouvernement japonais. Ainsi, selon Datamonitor, l'objectif de Sankyo et Daiichi est de renforcer leur position internationale « en optimisant l'utilisation de leur force de vente mondiale afin de maximiser la portée de leurs produits pour AIID (arthrite, maladies inflammatoires et immunitaires) et pour les maladies cardio-vasculaires et infectieuses ». C'est également une opportunité de doper la R&D grâce à un portefeuille de produits commun qui pourrait fournir jusqu'à 13,5 % des revenus des compagnies en 2010 et ce malgré la possession d'un seul produit à haut potentiel comme c'est le cas pour Daiichi avec son Plavix (clopidrogel) co-développé avec Sanofi-Aventis au Japon. D'autre part, le portefeuille de produits en développement de Sankyo semble susciter la convoitise de certains grands laboratoires lorgnant sur l'antihypertenseur Benicar (olmesartan) qui devrait, selon Datamonitor, devenir un blockbuster et générer des ventes de 1,26 Mrds $ en 2010. Néanmoins, certains analystes demeurent sceptiques face à cette opération, qu'ils voient plutôt comme une échappatoire à leur reprise par des groupes étrangers. Pfizer prend la troisième place du marché japonais Selon une récente étude d'IMS Health, Pfizer vient de prendre la place de numéro trois des fabricants de médicaments au Japon (basée sur les ventes de médicaments de prescription en 2004) prenant le pas sur Chugai Pharmaceuticals (filiale de Roche) et Sankyo. Si Takeda reste numéro un (541 Mrds ¥ , + 4,5 %) devant Yamanouchi (348 Mrds ¥, - 1,4 %), Pfizer dépasse Chugai avec des ventes de 314 Mrds ¥ (+ 22 %). La filiale de Roche prend la place de quatrième (311 Mrds ¥, + 8,1 %), alors que Sankyo chute de la troisième à la cinquième place à 280 Mrds ¥ (-11,4 %). Selon IMS, les ventes totales de médicaments prescrits au Japon ont augmenté de 2,1 % en 2004 à 7 200 Mrds ¥ et les traitements les plus vendus ont été les antihypertenseurs Norvasc de Pfizer (119 Mrds ¥), Blopress de Takeda (113 Mrds ¥) et l'anticholestérol Mevalotin de Sankyo (97 Mrds ¥).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles