Nous suivre Industrie Pharma

Collaboration entre Dicerna et Boehringer Ingelheim

H.B..

Le laboratoire allemand a annoncé une collaboration de recherche et un accord de licence avec la société américaine Dicerna Pharmaceuticals, spécialisée dans les traitements à l'aide d'ARN interférent (ARNi). Le but étant de découvrir et de mettre au point une nouvelle stratégie thérapeutique à base d'ARNi pour traiter les maladies chroniques du foie telle que la stéatose hépatique non alcoolique, plus connue sous le nom de NASH ou de « maladie du foie gras ». Dans le cadre de cet accord, Dicerna, qui utilisera sa plateforme technologique GalXC, recevra plus de 200 millions de dollars (172 M€), une somme qui inclut un paiement initial, des paiements d'étapes et de développement ainsi qu'un remboursement des frais de R&D engagés. Si un produit issu de cette collaboration est commercialisé, Dicerna sera également éligible à des redevances échelonnées allant jusqu'à deux chiffres sur les ventes nettes mondiales. La plateforme technologique de Dicerna utilise des ARN interférents pour inhiber l'expression de gènes entraînant des maladies, en détruisant les ARN messagers de ces gènes. Encore dépourvue de médicament efficace, la NASH est une maladie qui pourrait toucher de plus en plus de personnes en Europe et en Amérique du Nord du fait de l'augmentation de l'obésité, du diabète et de la sédentarité. De nombreux laboratoires et sociétés de biotechnologie (Novartis, BMS, Allergan, Inventiva, Valbiotis) se sont lancés dans une course contre la montre pour trouver un traitement.

Une collaboration similaire avec MiNA Therapeutics

Boehringer Ingelheim a aussi signé une collaboration de recherche et un accord de licence avec le Britannique MiNA Therapeutics, spécialisé dans les thérapies à ARN activé, afin, là encore, de développer de nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies hépatiques comme la NASH. MiNA recevra un paiement initial, un financement de recherche ainsi que des paiements d'étape de R&D et de réglementation totalisant jusqu'à 307 M€. En outre, MiNA aura droit à des redevances allant jusqu'à deux chiffres sur les ventes de produits sélectionnés résultant du partenariat.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Mithra veut tester sa pilule contraceptive

Covid-19 : Mithra veut tester sa pilule contraceptive

Les œstrogènes joueraient un rôle protecteur contre les coronavirus humains.   Le laboratoire belge Mithra, spécialisé dans la santé féminine, va lancer un essai de phase II pour évaluer[…]

Covid-19 : MSD se positionne avec le rachat de Themis

Covid-19 : MSD se positionne avec le rachat de Themis

Lysogene poursuit avec Novasep

Lysogene poursuit avec Novasep

Covid-19 : AstraZeneca dévoile sa stratégie pour son candidat-vaccin

Covid-19 : AstraZeneca dévoile sa stratégie pour son candidat-vaccin

Plus d'articles