Nous suivre Industrie Pharma

Cluster : Les producteurs de Dreux créent Pharma Valley

Sujets relatifs :

« Mutualiser nos efforts pour affronter les mutations économiques », a déclaré Jean-Pierre Dubuc, président de Polepharma et vice-président des opérations industrielles pour la médecine générale du groupe Ipsen.
« Mutualiser nos efforts pour affronter les mutations économiques », a déclaré Jean-Pierre Dubuc, président de Polepharma et vice-président des opérations industrielles pour la médecine générale du groupe Ipsen. Autrement dit, les laboratoires pharmaceutiques et les fournisseurs de la région de Dreux s'offrent une certaine visibilité quant à leur aptitude à innover et concourir à la R&D. Le cluster Pharma Valley est né dès septembre 2007 de l'initiative de l'association professionnelle d'Eure-et-Loir, en collaboration avec le Groupement régional des établissements pharmaceutiques du Centre (Grepic) et la Technopole – Chimie, Biologie, Santé (CBS). Sa création devrait être officialisée d'ici à la fin de l'année. Ce cluster se veut “fédératif”. Les trois organisations entendent « multiplier les relations entre laboratoires publics, privés et les entreprises », confie Fabien Riolet, directeur adjoint de Polepharma. Alors que le Grepic regroupe essentiellement des entreprises de production pharmaceutique et Polepharma des laboratoires pharmaceutiques, leurs fournisseurs d'équipements et de services, la Technopole CBS représente des établissements de R&D. Outre cette diversité d'activités, Pharma Valley étend sa couverture géographique et concernera les régions Haute et Basse-Normandie, Centre et Eure-et-Loir. Cinq grands axes de développement À l'instar de la Cosmetic Valley, les organisations professionnelles se regroupent dans le but de s'offrir plus de visibilité, notamment au niveau international mais aussi afin de « défendre l'attractivité des sites où elle est implantée par rapport aux centres de décisions mondiaux ». La région est en effet forte d'un tissu local de producteurs, fournisseurs et laboratoires de recherche, pour certains méconnus. En trouvant un argumentaire commun, en mettant en cohérence les avis des uns et des autres et en présentant les projets harmonieusement, la Pharma Valley compte bien tirer son épingle du jeu et convaincre parfois les décideurs d'investir localement. Pharma Valley veut ainsi mettre en avant le savoir-faire des entreprises et des centres de recherche présents mais également des organismes de formation afin de démontrer l'existence d'un « sol fertile », selon Françoise Poirier, présidente du Grepic. Le cluster affiche d'autres projets pour 2009. À commencer par la réalisation d'un « inventaire complet des compétences présentes » ou encore le développement de collaborations avec Medicen « dont le champ d'action se situe en amont de celui de Pharma Valley ». Outre ces travaux, le cluster a défini cinq axes de développement: production secondaire de petites molécules chimiques, techniques de galéniques et de délivrance ciblée, imagerie cellulaire et fonctionnelle à destination de la recherche pré-clinique et clinique, production de kit de diagnostic liés à la personnalisation des traitements et production secondaire de médicaments biologiques. Un ensemble de développement qui profitera à tous les membres et à leurs collaborateurs. Pharma Valley représente 62 laboratoires de production et dispose d'un budget proche de 200000 euros pour aborder sa phase opérationnelle dès 2009. D'ici là, les adhérents auront établi un tableau plus précis des activités de la région, de ses acteurs et de leurs partenariats. Un outil qui permettra, en outre, de jauger le poids de Pharma Valley face aux clusters géants (pôles de compétitivité) que sont le LyonBiopole et Medicen mais aussi face à ceux qui lui sont comparables comme BiotechNîmes, entre autres. Pharma Valley peut compter sur son atout « production », qui manque si cruellement à d'autres clusters. De Dreux, Aurélie Dureuil.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | InnovationDermatologie
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

DNA Script automatise la production d'ADN par voie enzymatique

DNA Script automatise la production d'ADN par voie enzymatique

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Plus d'articles