Nous suivre Industrie Pharma

Clevexel reprend un centre français de Teva

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
Le projet de cession, évoqué l'an dernier, de l'unité de recherche de Teva situé à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) se précise.

Spécialisé dans les activités non-cliniques, ce centre de développement emploie 66 salariés sur une superficie de 7 500 m2. Il a rejoint le périmètre du laboratoire israélien en 2011, suite au rachat de Cephalon qui le détenait depuis 2001. Après avoir conduit une recherche de partenaires auprès de 420 entreprises et fonds d'investissements spécialisés dans la R&D, Teva a signé avec Clevexel Pharma. Celui-ci est un spin-off constitué par l'équipe de direction du centre de développement de Maisons-Alfort et adossée à des investisseurs privés. Il se positionne « sur un nouveau segment porteur dans la chaîne de développement du médicament, entre les phases de découverte menées par les sociétés de biotechnologies et les phases finales de développement clinique que conduisent les laboratoires pharmaceutiques », explique Teva.

Selon les termes de l'accord, Clevexel s'engage à maintenir l'emploi sur le site pendant au moins trois ans. « Les 2/3 des personnes concernées ont choisi d'être transférées dans la nouvelle entité », précise le laboratoire israélien. Le tiers restant des 66 salariés fait partie d'un projet de réorganisation actuellement en cours de négociation avec les partenaires sociaux. Le groupe israélien s'est aussi engagé à financer les coûts opérationnels de Clevexel pendant trois ans. Il lui cède également gracieusement les équipements des laboratoires de développement et lui loue les locaux du centre de développement pendant cinq ans. Il a toutefois précisé que Clevexel était une société « totalement indépendante de Teva »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles