Nous suivre Industrie Pharma

Cinq produits en développement pour C4C

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
Cinq produits en développement pour C4C

La mise en place du consortium C4C, coordonné par la filiale CellForCure du LFB, avance bon train. Présenté en début d'année, C4C a la vocation de créer une plateforme française d'industrialisation des thérapies cellulaires. Il associe deux sociétés de biotechnologies : Celogos et CleanCells, et sept établissements publics et hospitaliers. L'Établissement français du sang (EFS) via ses structures d'Aquitaine-Limousin et Pyrénées-méditerranée, le CHU de Bordeaux, Le CHRU de Lille/Université de Lille 2, le CHU de Nantes, le CHU de Toulouse et la Banque de tissus et de cellules des Hospices civils de Lyon font ainsi partie de ce programme. Installé sur le site du LFB à Ulis (Essonne), C4C produira des lots cliniques de phase III et des lots commerciaux. L'outil industriel bénéficiera du statut d'établissement pharma- ceutique et disposera de capacités de production de 3 000 à 5 000 tonnes par an. Dans ce cadre, cinq médicaments, utilisant des types cellulaires différents et développés par les divers partenaires du projet, ont déjà été retenus (voir tableau). Les premiers lots devraient être produits à compter de fin 2013. A cette date, C4C pourra également fabriquer des médicaments pour d'autres clients privés et publics. Ce projet, qui entre dans le cadre des Investissements d'avenir, a nécessité un investissement global de 80 millions d'euros, répartis entre les partenaires et les aides publiques (à hauteur de 30 M€). Un programme ambitieux et stratégique puisque le marché de la thérapie cellulaire serait évalué à 5,2 Mrds $ (4 Mrds €) en 2015 et pourrait même atteindre 10 Mrds $ en 2020, selon les partenaires de C4C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles