Nous suivre Industrie Pharma

Chute des financements pour les biotechs en 2011

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Chute des financements pour les biotechs en 2011

Évolution des financements des entreprises des sciences de la vie en France en M€

© Source : France Biotech

L'année dernière, les entreprises françaises des sciences de la vie ont fait face à un recul de 40 % de leurs financements. Additionné à la crise, cela a eu pour effet d'accroître les fermetures et de réduire les créations de sociétés.

A en croire France Biotech, l'année 2011 n'a pas été de tout repos pour les entreprises des sciences de la vie en France. Comme chaque année depuis 10 ans, l'association des entreprises biotechnologiques françaises a dressé un bilan de l'année écoulée dans le cadre de son Panorama des sciences de la vie. Pour la 10e édition, elle s'est fait épauler par le cabinet Ernst et Young. Près de 200 entreprises françaises employant moins de 250 salariés ont participé à cette étude. Celles-ci sont en majorité des PME puisqu'elles présentent un effectif moyen de 22 personnes. Aujourd'hui, les entreprises des sciences de la vie en France se concentrent sur trois activités majeures : le diagnostic, les dispositifs innovants et les produits thérapeutiques. Mais France Biotech constate aussi l'émergence d'entreprises dans les domaines de la cosmétologie et de l'environnement.

Outre le fait de dresser un profil des entreprises, ce panorama fut aussi l'occasion pour l'association de tirer la sonnette d'alarme. En effet, les entreprises du secteur ont largement été impactées par la crise. Le nombre de créations d'entreprises a chuté de 47 %, passant de 46 en 2010 à 24 en 2011. Plus inquiétant : les fermetures de sociétés ont littéralement explosé entre 2008 et 2011 (+ 400 %), avec 25 sociétés qui ont cessé leur activité l'an dernier. Pour André Choulika, président de France Biotech, cela est principalement dû à « l'effet ciseau lié au changement de statut de la Jeune entreprise innovante (JEI), à la baisse des subventions et des investissements ». Les entreprises des sciences de la vie ont ainsi fait face à une baisse de 40 % des financements qui comprennent le capital-risque, les introductions en Bourse et le refinancement (voir graphe). Pour autant, le premier semestre de 2012 a été riche en IPO, avec 119 millions d'euros levés (contre 82 M€ en 2011). Cinq entreprises sont entrées sur le marché boursier début 2012, dont DBV Technologies et Adocia (CPH n°585). Autre point positif, les partenariats se portent bien avec 85 collaborations signées l'an passé. L'étude note également une progression des alliances issues de la recherche académique (49 % en 2010 contre 52 % en 2011). Mais André Choulika regrette cependant le manque de collaborations entre grands groupes et PME. En revanche, il se réjouit du fait que « 2011 a été marquée par la réalisation des premières acquisitions par des sociétés étrangères d'entreprises cotées françaises. De même, nous avons observé des entreprises de biotech françaises qui ont fait l'acquisition de sociétés étrangères. Ces mouvements de consolidation montrent le fort dynamisme du secteur des sciences de la vie ». Par exemple, l'an dernier Novagali a été racheté par le Japonais Santen Pharmaceutical (CPH n°565) et le Français Ipsogen par le Néerlandais Qiagen (CPH n°555). Mais cette « maturité » du secteur ne suffit pas à pallier les inquiétudes de France Biotech concernant l'avenir des biotechs. Pour l'association, l'urgence reste de rétablir au plus vite un « vrai » statut de la JEI. Une doléance qu'elle espère faire entendre au nouveau gouvernement.

 

 

 

 

« Les créations d'entreprises ont chuté de 47 % entre 2010 et 2011 »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles