Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Vers une cession d'Isochem

Sujets relatifs :

, ,
Le groupe SNPE vient de relancer le processus de cession de sa branche chimie fine.
Le groupe SNPE vient de relancer le processus de cession de sa branche chimie fine. Il avait été entamé fin 2006 puis suspendu courant 2007, faute de repreneur. Depuis, la conjoncture s'est dégradée, mais le bilan d'Isochem s'est nettement amélioré, selon Thierry Malfroot, son directeur général. L'entité qui représente un chiffre d'affaires d'un peu plus de 120 Me pour un effectif de 550 personnes met en avant un portefeuille de produits renouvelé, ainsi qu'une réputation inébranlée, notamment en matière de synthèse complexe et de maîtrise des risques. Font partie du package à céder les trois sites “parisiens” de Pithiviers, Gennevilliers et Vert-le-Petit, spécialisés dans le secteur pharmaceutique, le site de Pont-de-Claix dédié à l'agrochimie et le site hongrois de Framochem qui produit des intermédiaires du phosgène. Le périmètre d'Isochem avait déjà été réduit en 2007 avec la cession de sa filiale américaine au fonds d'investissement Buckingham Capital Partners puis la vente des peptides NeoMPS au groupe Polypeptide. A priori, les sites restants devraient être cédés en bloc, à moins qu'un montage sérieux ne puisse être envisagé entre plusieurs repreneurs pour une vente par appartement. La banque Rothschild a été chargée de ce dossier qui devrait être bouclé dans les 6 à 8 mois. S.L.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles