Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Une nouvelle alliance française donne naissance à Organic Solutions

Sujets relatifs :

,
Après s'être associées à PCAS en septembre 2005, les trois sociétés françaises de chimie fine Provence Technologies, Kiralya et Kilorga élargissent à nouveau leur réseau de compétences. Elles viennent en effet de créer une alliance, baptisée Organic Solutions, en s'associant à la Méditerranéenne Albhades Provence et à la Parisienne Structuralis.
Organic Solutions s'appuiera sur trois pôles: la synthèse, avec Provence Technologies et Kilorga, placée sous la responsabilité de Michel Féraud, dirigeant des deux entreprises, la purification, avec Kiralya, dirigée par Serge Droux, et désormais les analyses structurales et physico-chimiques, avec respectivement Structuralis et Albhades Provence. Un nouveau pôle qui sera piloté par Michel Butin, président de cette dernière. « Nous avons ainsi voulu créer un véritable réseau d'experts, explique Michel Féraud. Avec Structuralis, nous disposons pour la première fois en France d'une structure privée offrant des services d'analyse par RMN (résonance magnétique nucléaire) et par spectrométrie de masse ». Quant à Albhades Provence, elle contribue au nouvel ensemble par ses services en analyses chimiques et microbiologiques. Si les liens entre les différentes sociétés ne sont pas capitalistiques, « cela n'est pas exclu », confie Michel Féraud. Sans vouloir donner plus d'informations à ce sujet, ce dernier préfère pour l'instant se concentrer sur les bénéfices attendus de la création d'Organic Solutions. « Ce type de démarche développerait notre activité en proposant plusieurs points d'entrée pour notre clientèle et augmenterait notre visibilité et notre crédibilité » estime-t-il. D'autant qu'en plus des trois interlocuteurs scientifiques, Organic Solutions se dote également d'un représentant commercial, en la personne de Frédéric Bazire, ex-directeur France d'Avocado. Ces nouveaux éléments ont déjà collaboré avec la galaxie Provence Technologies. Albhades Provence et Structuralis ont en effet travaillé avec Kiralya sur la caractérisation d'une impureté apparue pendant des études de stabilité. La collaboration avec PCAS sur les azaindoles progresse Quant à la collaboration avec PCAS sur les dérivés à base d'azaindoles, développés sur la base de travaux menés avec le laboratoire universitaire marseillais Symbio (CPH n°312), « les résultats commencent à être importants », assure Michel Feraud. « Notre collection compte désormais environ 400 molécules et nous venons de réussir la re-synthèse d'un médicament candidat actuellement en phase II des essais cliniques », ajoute le patron de Provence Technologies et de Kilorga. Par ailleurs, précise ce dernier, « à partir d'une dizaine de nos molécules, Cerep devrait proposer prochainement une chimiothèque de plus d'un millier de composés dérivés. Ils seront mis à la disposition des laboratoires pharmaceutiques en vue du développement de nouvelles entités chimiques ». La chimie fine hexagonale continue ainsi de se structurer en privilégiant les partenariats, alors que les acteurs indiens ont multiplié les acquisitions en Europe ces derniers mois. PCAS, en marge de son alliance avec Provence Technologies, a ainsi créé récemment avec Proteus une nouvelle division, PCAS Biosolution, afin d'associer biocatalyse et synthèse chimique. Un partenariat sur le même thème avait été formé peu avant par Minakem et Libragen, deux autres sociétés françaises.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles