Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Teva se renforce en Hongrie

Sujets relatifs :

,
Teva Hungary, la filiale hongroise du génériqueur israélien, va construire une usine dans la ville de Sajobabony (nord de la Hongrie) pour fabriquer des principes actifs pharmaceutiques.
C'est ce qu'a révélé le p-dg de la compagnie, Andras Rozsa, à l'hebdomadaire magyar Heti Vilaggazdasag . Le montant de l'investissement s'élève à 100 M$ (75 M ? ). Le projet, lancé l'année dernière, devrait être achevé prochainement et créera de 60 à 100 emplois. Les produits fabriqués seront principalement destinés à l'exportation. Selon les résultats préliminaires, les différentes filiales hongroises de Teva ont généré l'an passé un chiffre d'affaires de 166 Mrds de forints hongrois (670 M ? ), dont la moitié à l'export. Parmi elles, Biogal Pharmaceutical Works développe et produit sur son site de Debrecen des formes pharmaceutiques (formes solides, comprimés, granules, formes liquides et autres produits stériles) et des principes actifs. Autre filiale : Human Pharmaceutical Manufacturing (site de Gödöllö), rachetée en 2000 à un fabricant de vaccins. En 2004, Teva Hungary a dépensé près de 14 Mrds de forints (60 M ? ) en investissements industriels et près 2,8 Mrds de forints (10 M ? ) dans la R&D, faisant de ce pays la cible numéro un de l'Israélien en Europe centrale et de l'Est. Selon le bureau central des statistiques hongrois, ce pays a exporté l'an dernier des médicaments et des fournitures médicales pour 1,1 Mrds $, une progression de 52,6 % par rapport à 2003, tandis que les importations ont augmenté de 29,4 % à 1,54 Mrds $. Le pays semble devenir très attractif pour les multinationales. Ainsi Jean-François Dehecq, le patron de Sanofi-Aventis, a récemment déclaré vouloir investir 15 M ? dans un centre de R&D en Hongrie ( CPH n°291 ). Le laboratoire français souhaite par ailleurs réaliser d'autres investissements dans ce pays où il emploie actuellement 2 300 personnes et réalise un chiffre d'affaires annuel de 413 M ? . Autre région du globe dans la ligne de mire de Teva : l'Asie. Selon des sources asiatiques, Teva souhaiterait prendre le contrôle du producteur de produits biologiques chinois Tianjin Hualida Biotechnology dont il détient 45 % du capital. Cette compagnie commercialise l'interféron alpha-2b, indiqué dans le traitement des hépatites B et C. Le groupe serait également sur le point de réaliser une grosse acquisition en Inde ( CPH n°291 ).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles