Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Rhodia poursuit la restructuration d'Organics

Sujets relatifs :

Le groupe ferme son usine britannique d'Avonmouth et va surtout mettre un terme à la production de paracétamol à Roussillon en France. D'autres mesures de réorganisation sont à prévoir.
Rhodia vient d'annoncer son intention de mettre un terme d'ici à la fin 2008 à la production de paracétamol dans son site de Roussillon (Isère), décision qui devrait se traduire par la suppression de 43 postes sur les 180 que compte le site. Une mesure qui était attendue depuis de longs mois par les salariés de l'usine et qui est justifiée par la « situation concurrentielle difficile ». Jean-Pierre Clamadieu, directeur général du groupe, avait déjà évoqué en février dernier dans nos colonnes (CPH n°375) la forte concurrence asiatique – indienne et chinoise principalement – dans la production de paracétamol, l'anti-inflammatoire le plus vendu dans le monde devant l'aspirine. Rhodia est le premier producteur mondial de cette deuxième molécule, et le second pour le paracétamol. Roussillon est le seul site européen du groupe à produire du paracétamol, et avait déjà fermé en 2004 son usine américaine de Luling. Cette activité sera ainsi centralisée au niveau mondial à Wuxi (Chine). Cette initiative est la deuxième mesure de restructuration annoncée par Rhodia pour sa division Organics. La semaine dernière, c'est la fermeture du site britannique d'Avonmouth qui a été rendue publique. Spécialisé dans les intermédiaires aromatiques fluorés pour l'agrochimie, il emploie 45 personnes et devrait lui aussi être inactivé fin 2008. D'autres annonces similaires pourraient de nouveau être faites dans les prochains mois, toujours chez Organics, nous a indiqué un porte-parole du groupe. Selon ce dernier, « il y a dans le portefeuille d'Organics certaines activités stratégiques, comme par exemple les diphénols. Pour d'autres, nous étudions des solutions. À ce jour, aucun de ces projets n'est assez avancé pour être communiqué ». En février, Jean-Pierre Clamadieu avait également indiqué qu'environ 20 % du portefeuille de la division posait encore des problèmes de rentabilité. Rhodia a pour objectif de porter son Ebitda en 2008 au niveau de celui de l'ensemble du groupe, et Organics affiche un flux de trésorerie positif. En 2006, elle a représenté 18 % de son chiffre d'affaires global, avec une Ebitda de 8,5 %. C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles