Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Redressement judiciaire pour Adrian Industries

Sujets relatifs :

Après Orgachim en septembre, c'est au tour d'une autre filiale d'Orgasynth, Adrian Industries, d'être placée en redressement judiciaire.
La direction d'Orgasynth a annoncé qu'elle prévoyait un plan de continuation. Basée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), la société, spécialisée dans les huiles essentielles et les matières premières aromatiques (5 000 t/an) compte 38 salariés. Reprise en 2001 auprès de la société Adrian, elle-même en redressement judiciaire, la filiale est déficitaire depuis plusieurs années. Les pertes cumulées sur les trois dernières années (hors exercice 2005) s'élèvent à 2,2 M€. « L'ensemble des mesures prises par Orgasynth depuis 2001 afin de redynamiser l'activité et de réduire drastiquement les dépenses n'a pas permis de résoudre les graves difficultés économiques de la société », explique la maison mère. La dernière tentative d'Orgasynth pour redresser la barre s'était soldée par un échec. En mai, Adrian Industries avait proposé de transférer ses activités à proximité du site d'une autre filiale d'Orgasynth, la société de compositions parfumées Floressence située à Saint-Cézaire (Alpes-Maritimes). Objectif : « diminuer les coûts fixes et tirer parti des synergies existant entre les deux sociétés ». Un projet qui n'avait pas pu aboutir pour « des raisons sociales ». Avec Adrian Industries, Orgasynth connaît le troisième redressement judicaire d'une de ses filiales en huit mois. Pour Synthexim (intermédiaires pharmaceutiques, Calais) un plan de continuation prévoyant « le remboursement des créanciers sur cinq ans » a été lancé en mai dernier. Un nouveau jugement est attendu en janvier. Orgachim (spécialités industrielles, Oissel) mise en redressement en septembre (CPH n°309) est toujours en période d'observation. Enfin, la vente de la division Colorants annoncée en janvier 2005 est toujours repoussée « à plusieurs mois ». Pour 2005, Orgasynth estime que ses perspectives « sont encourageantes » et qu'elles « devraient » également l'être pour 2006. En 2004, la compagnie avait connu une dégradation très importante de ses résultats (CPH n°303). Elle a par ailleurs annoncé que les négociations portant sur la restructuration de sa dette menées avec les banques devraient être achevées en début d'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles