Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine/Protéines thérapeutiques : Merck KgaA pourrait investir 300 M? en Allemagne dans une unité

Sujets relatifs :

,

Merck vient d'annoncer qu'il avait sélectionné le site allemand de Jena (Thuringie) pour la construction de sa prochaine unité de production à grande échelle de protéines thérapeutiques. La compagnie, qui n'a pas encore pris la décision concernant la construction effective de l'unité, a précisé que cette usine devrait être utilisée pour la production " des traitements anticancéreux de dernière génération ". Cet investissement devrait permettre la création de 260 emplois et 20 postes de stagiaires, selon la compagnie. L'Allemagne a été préférée à d'autres sites d'accueil, situés à Singapour, Taïwan, en Espagne, aux Etats-Unis, en Suisse et en Irlande. Après une première évaluation, Jena s'était retrouvée en compétition avec les villes américaines de Durham (Caroline du Nord) et Billerica près de Boston (Massachusetts). Au-delà du " haut niveau d'enthousiasme et de professionnalisme de nos contacts en Thuringie ", selon les termes employés par Merck, l'engagement du Lander à financer le projet à hauteur de 30 % a sûrement joué en faveur du site allemand. La nouvelle unité servira à la production de traitements anticancéreux biologiques de dernière génération. Pour l'heure, le groupe ne dispose pas d'unité de production de composés biopharmaceutiques, notamment pour les anticoprs monoclonaux obtenus par cultures de cellules de mammifères. Ainsi, selon Chemical Week, Merck vient de conclure deux accords pour la production de deux produits biopharmaceutiques. Boehringer Ingelheim serait chargé de la production d'Erbitux (cetuximab), un anticorps monoclonal en phase III dans le traitement du cancer colorectal et GlaxoSmithKline de celle d'EMD 72000, autre anticorps monoclonal en phase II pour le traitement de diverses tumeurs. Erbitux, développé par l'américain Imclone en partenariat avec Bristol- Myers Squibb aux Etats-Unis et Merck en Europe, ainsi que l'EMD 72000, issu de la recherche Merck, sont des anticorps monoclonaux dirigés contre le récepteur cellulaire de surface EGFR (Epidermal growth factor receptor), fortement exprimé par certaines cellules tumorales. Merck KgaA a récemment annoncé avoir débuté l'analyse des données cliniques issues des études menées en Europe sur Erbitux, dans le traitement du cancer colorectal et estime qu'il devrait déposer un dossier de demande d'enregistrement auprès de l'Agence européenne du médicament au cours du 1er trimestre 2003. Rappelons que les données cliniques rassemblées par Merck seront utilisées par BMS et ImClone pour l'enregistrement d'Erbitux aux Etats-Unis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles