Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine : Premier semestre : PCAS toujours à la peine

Sujets relatifs :

,
La croissance n'est toujours pas au rendez-vous pour le groupe de chimie fine et de spécialités PCAS. Au cours du premier semestre, son chiffre d'affaires a baissé de 9,4 % à 90,6 M . Selon le groupe, la période « s'achève sur une note négative, dans le prolongement de l'exercice 2003 ». Le chiffre d'affaires, qui était en recul de 10,9 % au premier trimestre 2004, enregistre une baisse de 8 % au deuxième trimestre. PCAS explique cette évolution par différents facteurs, au premier titre desquels la diminution du chiffre d'affaires de la division pharmaceutique, qui représente 42 % de l'activité du groupe. « Dans ce domaine, les autorisations de mise sur le marché de nouveaux médicaments, notamment aux Etats-Unis n'ont toujours pas retrouvé le rythme des années 2000 et 2001 », commente la compagnie, avant de préciser que « les laboratoires n'ont pas totalement résorbé leurs excédents de stock. Ces phénomènes ont cependant été accentués par le déphasage entre certaines décisions d'investissement et leur contrepartie commerciale ». L'usine de Turku en Finlande qui appartenait à la Société Leiras Fine Chemicals Oy, dont PCAS avait acquis 50 % du capital en 2002, s'est trouvée en situation de forte sous capacité du fait du désistement du principal client auquel elle avait été dédiée. Toutefois, PCAS prévoit d'enregistrer cette année une hausse de 4 % de son chiffre d'affaires, grâce aux différentes mesures prises pour renouer avec la croissance : renforcement des équipes commerciales, audit du réseau d'agents (débouchant sur des renégociations de contrats ou sur des signatures avec de nouveaux partenaires), renforcement des relations entre les services Marketing et Ventes et R&D, recrutement d'un nouveau directeur pour la filiale américaine... Et surtout l'accord signé avec Aventis, qui donne à PCAS une participation majoritaire dans le site cGMP de Villeneuve-la-Garenne. Le groupe mise également sur la reprise des activités Nouvelles Technologies et Chimie Minérale Fine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles