Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine: PPG réfléchit à la cession de sa division

Sujets relatifs :

Le groupe américain pourrait vendre cette activité dont les performances financières ne le satisfont pas. Deux sites sont concernés en France.
PPG indique dans son rapport annuel 2006 qu'il réfléchit à la cession de ses activités dans la chimie fine, ainsi que dans le verre pour l'automobile. Selon le groupe américain, ces deux segments font l'objet, selon l'expression consacrée, de « réflexions stratégiques englobant des restructurations, la formation d'alliances stratégiques ou des cessions ». PPG estime que le redressement de ces métiers est prioritaire pour 2007, et que d'autres de ses activités seront passées au crible ultérieurement. La division Chimie fine de PPG dispose notamment d'un important site de production en France, détenue par la filiale PPG Sipsy. Situé à Avrillé dans le Maine-et-Loire, il emploie environ 340 salariés et constitue l'un des piliers mondiaux de la division de PPG dans la chimie fine pharmaceutique. C'est d'ailleurs le seul site européen de la société dans ce métier. Il héberge notamment une des deux équipes de développement de PPG Fine Chemicals, et dispose dans la production d'ateliers pilote (réacteurs de 50 à 400 litres) et industriels (100 à 10000 litres). Ses domaines de compétences comprennent la synthèse à basse température, les réductions sur hydrures métalliques, les réactions dangereuses… PPG Sipsy dispose en France d'une autre usine de plus petite taille, située à Pléland le Grand en Ile-et-Villaine (24 salariés). Parmi les autres sites de PPG Fine Chemicals, se trouvent également ceux de LaPorte (Texas) similaire à celui d'Avrillé, Barberton (Ohio), Monroeville (Pennsylvannie) et enfin Chiba au Japon.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles