Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine pharmaceutique/La ruée des producteurs à façon vers de nouvelles capacités GMP

Sujets relatifs :

,

Les producteurs à façon ne veulent pas passer à côté de la croissance du marché des matières actives et intermédiaires pharmaceutiques. C'est pourquoi ils réalisent des acquisitions et expansions de sites afin de bénéficier de nouvelles capacités aux normes GMP. Ainsi, Zeneca Specialties a annoncé que l'expansion de 25-30 t/an de production d'intermédiaires à partir du phosgène à Mont Pleasant (Tennessee) sera opérationnelle à la fin du trimestre. Outre cet investissement de 4 M$ qui lui permet de poursuivre sa production à petite échelle, le groupe étudie des possibilités d'expansion dans les domaines des produits pharmaceutiques, monomères de spécialités et retardateurs de flamme. L'israélien Dead Sea Bromine a l'intention de convertir son usine de composés bromés de Terneuzen (Pays-Bas) en une usine GMP d'intermédiaires à base de brome d'ici à deux ans. Le groupe a d'ailleurs l'intention de renforcer son activité de chimie fine par le biais d'opérations stratégiques lui permettant d'acquérir des technologies complémentaires comme celles d'hydrogénation et de fluoration. Autre protagoniste : l'américain Hickson Danchem, qui va accroître de 20% sa capacité de production de produits pharmaceutiques et agrochimiques à Danville d'ici à un an, avant de réaliser de nouvelles expansions. Il souhaite doubler sa capacité d'ici à cinq ans, grâce à un investissement de 15-20 M$. Son compatriote Sigma-Aldrich a achevé la construction d'une usine de synthèse bio-organique et de purification à Saint Louis. Capable de produire des produits intermédiaires pour des composés bio-pharmaceutiques, l'unité sera opérationnelle en avril. Rappelons que Eastman Chemical a également choisi de développer sa capacité dans le domaine en construisant deux nouvelles unités : une de synthèse à façon de petite capacité pour la production d'intermédiaires ou de principes actifs pour les essais cliniques de phase II et une de taille industrielle pour une production à grande échelle (Chimie Hebdo n°35, p.16). Basées à Batesville, dans l'Arkansas, elles démarreraient la production aux normes GMP à partir de l'an 2000. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles