Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine pharmaceutique/Isochem inaugure à Pithiviers un atelier de synthèse du pantoprazole pour Byk Gulden

Sujets relatifs :

, ,

Après une collaboration entamée il y a une dizaine d'années, Isochem, filiale de SNPE, et le laboratoire pharmaceutique allemand Byk Gulden, appartenant au groupe Altana AG (chiffre d'affaires 2000 : 1 934 millions d'euros, +22 % dont 1 268 millions d'euros, +23 % dans la pharmacie à travers Byk Gulden et 666 millions d'euros, +21 % dans la chimie à travers Byk Chemie) ont conclu un vaste accord de partenariat qui confie à Isochem la production du pantoprazole. Il s'agit de la matière active de son médicament vedette (Eupantol et Inipomp en France, Protonix aux USA, Pantozol, Rifun, etc.) commercialisé depuis 1994 et qui a dégagé en 2000 un chiffre d'affaires mondial "développé" (avec les ventes des licenciés) de 650 millions d'euros. Les perspectives pour cet anti-ulcéreux de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons qui concurrence l'oméprazole, d'AstraZeneca dont les brevets commencent à tomber, sont particulièrement favorables, surtout depuis sa commercialisation l'an dernier sur le marché américain. Ses ventes totales devraient en effet atteindre 1,1 milliard d'euros cette année et 1,3-1,4 milliard d'euros l'an prochain. Une version ne comportant que l'énantiomère actif est également en préparation chez Byk Gulden afin de prolonger la durée de vie du produit. Isochem qui a investi 120 millions de francs dans un nouvel atelier dédié à la réalisation des quatre dernières étapes de synthèse de cette molécule qui en comporte 18, toutes réalisées chez Isochem, fournira dans un premier temps environ 20 tonnes par an de pantoprazole à son client. Cette quantité correspondant à peu près au tiers des besoins actuels de produit, le reste est fabriqué par Byk Gulden dans son usine de Singen près de Constance. Mais ceux-ci pourraient s'accroître rapidement et un doublement de l'atelier de Pithiviers est programmé dès l'an prochain au prix d'investissements réduits. Le nouvel atelier conforme aux normes cGMP fournira le marché américain et devrait, à ce titre, faire prochainement l'objet d'un audit de la FDA. Il a été conçu avec une séparation stricte entre les espaces techniques et utilités et les zones réactionnelles qui sont en atmosphère contrôlée. Toutes les opérations d'isolement des intermédiaires clefs et du produit final se font notamment en salles propres de la classe 100 000. Cet atelier, équipé d'un système de chauffage/refroidissement à fluide unique, comporte trois réacteurs vitrifiés De Dietrich (2 x 10 m3 et 8 m3), deux réacteurs Inox de 10 m3, un filtre sécheur Comber de 6 m2 et deux essoreuses (verticale Rousselet et horizontale KraussMaffei).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles