Nous suivre Industrie Pharma

Chimie fine pharmaceutique/Bayer veut devenir le n°3 mondial des matières actives et intermédiaires pharmaceutiques

Sujets relatifs :

,

Le créneau des API (Active Pharmaceutical Ingredients) et de leurs intermédiaires clés (ceux qui doivent être fabriqués conformément aux bonnes pratiques de fabrication, BPF-cGMP) intéresse décidément au plus haut point tous les chimistes. Mais cette chimie, en raison de ses spécificités, est aussi en train de devenir un métier à part entière. Pour Bayer, ce secteur compte au nombre des axes stratégiques prioritaires, a expliqué le Dr Martin Wienkenhöver, patron du "business group" Basic & Fine Chemicals qui devrait bientôt fusionner avec Specialty Products pour donner naissance à la nouvelle société Bayer Chemicals AG. Cette nouvelle entité sera elle-même détenue par le nouveau "holding" Bayer issu de la restructuration actuelle du groupe de Leverkusen. L'inauguration, mardi dernier, de la nouvelle usine de matières actives et d'intermédiaires pharmaceutiques de Novochem à Murcie (Espagne) s'inscrit précisément dans les projets de développement de Bayer sur ce marché. Travaillant en exclusivité pour Bayer, l'usine appartient en réalité à la société espagnole Novochem, elle-même filiale de Derivados Quimicos, partenaire de longue date du groupe allemand. C'est elle qui en a également assuré le financement. Mais Bayer, qui est entièrement responsable du taux de charge de l'usine et de la qualité de ses productions, conservera une option d'acquisition de cette unité pendant une période de dix ans. L'investissement, qui a bénéficié d'aides locales substantielles, s'est élevé pour cette usine "grass roots" à 28 M€ pour une capacité réactionnelle totale de 95,5 m3 (réacteurs vitrifiés, Inox, Hastelloy). De plus, la conception "cGMP" de l'usine Novochem est exemplaire. Le bâtiment comporte en effet six lignes de production (la place existe pour une septième) verticales (transferts par gravité) chacune étant surmontée de son local de chargement isolé travaillant en atmosphère contrôlée et filtrée de manière indépendante. Il en est de même pour chacun des locaux de conditionnement. Cette disposition permettra de produire en parallèle plusieurs matières actives ou intermédiaires clés sans risques de contaminations croisées ni entre les matières premières, ni entre les produits finis. " Novochem est l'un de nos deux sites stratégiques cGMP, l'autre étant situé à Leverkusen et comprenant l'unité pilote ZeTO " a expliqué le Dr Rudolf Hanko, patron de la "business unit" Fine Chemicals. Cette installation vise des productions d'API et d'intermédiaires par campagnes de 1 à 10 tonnes, avec des productions annuelles pouvant dépasser les 100 tonnes. Une configuration qui permettra de répondre à l'essentiel des besoins en chimie pharmaceutique "classique", c'est-à-dire toutes les réactions chimiques à l'exclusion des phosgénations (réservées au site de Leverkusen où le phosgène est produit) des réactions avec HF, CO, le nitrite de méthyle et des fermentations. Actuellement en cours de démarrage et de qualification (une visite de la FDA pourrait intervenir au début de 2003), Novochem ne produit encore qu'un intermédiaire pour Bayer, mais l'objectif est clairement de faire bénéficier des moindres coûts espagnols (en termes de main-d'?uvre principalement) pour rentabiliser des productions existantes et futures aussi bien pour le groupe lui-même que pour les clients extérieurs. En calculant de manière conservatrice, c'est-à-dire sans l'aspirine et autres commodités pharmaceutiques, Bayer a réalisé l'an dernier 270 M€ (+19 %) de CA dans les API et les intermédiaires pharmaceutiques (dont un peu plus de 50 % pour les clients extérieurs au groupe). " Nous sommes déjà le premier producteur mondial de matières actives agrochimiques, mais seulement le 5e dans la pharmacie, derrière Lonza, DSM, Avecia et Degussa, notre objectif est de passer à la troisième place d'ici à 2004 " explique M. Wienkenhöver. Un objectif qui sera d'autant plus facile à atteindre que la filialisation des activités de Bayer permettra de désarmer les dernières méfiances des clients pour un fournisseur lié à un groupe pharmaceutique, donc forcément ressenti comme concurrent. A Murcie, D.S.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles